Autocross et Sprint Car à Elne : Présentation Coupe

C’est déjà la quatrième épreuve de cette saison pleine de surprise. Avec plus de 200 pilotes, l’épreuve d’Elne-Ortafa offrira un spectacle sensationnel. 

MAXI SPRINT : He’s Back ! Candidat sérieux au titre de vainqueur de la coupe de France en 2021, Bastien LACAN s’offre une pige au volant d’un châssis Portugais, le SEMOG. Ce dernier sera-t-il en mesure de bousculer le trio de tête, Teddy BERTEAU (CAMOTOS), Timmo LEFOL (GR TECK), Corentin MARTIN (ROSCROSS) ? Mathieu BEZOLLES (ROSCROSS) toujours à l’aise sur les pistes du Sud sera à surveiller tandis qu’Etan PEPUJOL (MV RACING) sera quasiment à domicile. Parmi les locaux de l’étape, nous retrouverons Mickaël DUCLAUD (MV RACING), l’habitué de la coupe de France. 

TOURISME CUP : Leader de la coupe de France, Lionel QUERE (FORD FIESTA) va faire le déplacement pour ne pas laisser Jérémy ROYNETTE (OPEL TIGRA) recoller au classement général tandis que Nicolas CHARLOT (RENAULT WIND) est ex-aequo au classement. Ces trois-là devront composer avec Yohann CLESS, très à l’aise au volant de la SMART qui a trouvé le chemin du podium dès la troisième épreuve de la coupe de France. Nicolas ESCARNOT sera à surveiller lui aussi. 

BUGGY CUP : Toujours très spectaculaire sur ce tracé, la division Buggy CUP sera le théâtre d’un spectacle époustouflant ce weekend. Vainqueur l’an passé à huis-clos, Franck QUINTANE veut réitérer cela mais en public. Déçus de leur weekend en Loire-Atlantique, les frères QUINTANE (ROSCROSS) voudront se refaire car David, dispose-lui aussi du talent pour l’emporter à domicile. Avec plus de trente points d’avance sur Jeoffrey CALMETTES (MMS), Jimmy VERRIER (PROPULSION) voudra conforter son avance. Théo LAVENU (FAST&SPEED) s’offrait un podium à St Vincent et voudra retenter l’expérience tandis que le Clan Vendéen doit de remobiliser, Flavien SERIN (PROPULSION), la famille MARSOLLIER, Jean-Louis, Justin et Aubin et Aymeric MARTINEAU (ROSCROSS). Ce weekend signera aussi le retour de Benoit BUISSON, le pilote d’Aydie pourrait bien mettre tout le monde d’accord.

JUNIOR SPRINT : Hugo MAIZEL pourrait-il décrocher sa première victoire ce weekend ? le pilote du GR’TECK impressionne depuis le début de saison mais n’est pas encore parvenu à conclure, buttant régulièrement sur Maxence DAYOT(ROSCROSS), le Breton, actuel leader de la coupe de France. Théophile PEIGNET (ROSCROSS) doit aussi se refaire pour ne pas se laisser débordant par les autres candidats à la course au titre, Remy GUENOT (G-SPEED), Aloïs SUIRE (SQUAL’CAR). Mathias LECOMTE (CAMOTOS), pourrait-il se hisser sur le podium après sa belle performance de St VINCENT ? 

Horaires :

– SAMEDI 21 Mai : 

Warm-Up à partir de 8h00

Essais Chronométrés à partir de 9h30

Manche qualificatives A et B à partir de 13h30

 – DIMANCHE 22 Mai : 

Manche qualificative C à partir de 8H30 

Demi-finales à partir de 11h30

Suite des demi-finales à partir de 13h30 

Finale à partir de 15h30 

L’ensemble des courses seront à suivre en direct sur Youtube sur notre chaîne OFACTV à partir de 9h15 le Samedi

Classement :

MAXI SPRINT :

1)    Teddy BERTEAU (181 pts)

2)    Timmo LEFOL (156 pts)

3)    Corentin MARTIN (141,5 pts)

TOURISME CUP :

1)    Lionel QUERE (176,5 pts)

2)    Jeremy ROYNETTE (146,5 pts)

3)    Nicolas CHARLOT (146,5 pts)

BUGGY CUP :

1)    Jimmy VERRIER (185,5 pts)

2)    Jeoffrey CALMETTES (155 pts)

3)    Franck QUINTANE (136 pts)

JUNIOR SPRINT :

1)    Maxence DAYOT (189 pts)

2)    Hugo MAIZEL (164,5 pts)

3)    Rémy GUENOT (127,5 pts)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo ADECOM

Autocross et Sprint Car à Elne : Présentation Championnat

C’est déjà la quatrième épreuve de cette saison pleine de surprise. Avec plus de 200 pilotes, l’épreuve d’Elne-Ortafa offrira un spectacle sensationnel. 

SPRINT GIRLS : Après la surprise de la dernière épreuve, les cartes sont rabattues sur cette division 100% féminine. Même si Elisa CHEVILLON (ROSCROSS) reste leader de cette division, l’écart avec Lola MORETON (CAMOTOS) se réduit quelque peu. Marianne PARTHENAY (CAMOTOS) quant à elle fait fondre l’écart avec Lola depuis sa dernière victoire. On attend beaucoup de Chloé LEROY (ROSCROSS), Mendy HOLLEY (SQUAL’CAR), Léa POSTERLE (SPEED CAR), Jessye MURAT (G-SPEED) qui ne sont pas a leur niveau habituel depuis le début de saison. 

MAXI TOURISME : encore du beau monde ce weekend. Ils seront treize pilotes engagés dans cette division des voitures quatre roues motrices. Stéphane GENET et sa Peugeot 208 voudront confirmer leur rang de leader du classement général tandis que Freddy POULAIN (RENAULT CLIO) qui connait désormais le chemin de la victoire voudra confirmer. Anthony LANOE, le pilote de la POLO veut retrouver son rang, qu’il a perdu suite à l’accrochage de St Vincent. Il faudra rajouter à ces prétendants, la pige de Sébastien MERCIER (PEUGEOT 208), la deuxième sortie de Thierry ROCHEREAU (CITROEN C3). Francis GARCIA (PEUGEOT 206) sera le local de l’étape, l’habitué des podiums sera à surveiller ce weekend. 

BUGGY 1600 : Damien CREPEAU (PROPULSION) après sa victoire à ST Vincent occupe la tête du classement général provisoire devant Tony FEUILLADE (ALFA RACING) et Julien PRIME (ALFA RACING). Pour autant, Paul-Mathieu FAUCONNIER (CAMOTOS) sera un client à suivre tout comme Florian GUILLINY (PETERS) qui doit absolument se sortir de cette mauvaise passe. Adrien BROGNARA fera partie des locaux de cette épreuve, le pilote SPEED-CAR peut tout à fait l(emporter ce weekend tandis que Kevin NAVAIL (MMS) a lui montrer de quoi il était capable à St Vincent. Maxime PEREZ et son châssis GRR seront à suivre ce weekend, l’ultra-local de l’étape continue le développement de sa toute nouvelle monture. Champion de France en titre, Thomas CHRISTOL (CAMOTOS) vient pour se mettre en jambe avant le début de sa campagne Européenne. 

SUPER SPRINT : 3, 2,1 on recommence. Solide leader de la division, David MEAT n’apparaitra plus sur la scène nationale avant le mois d’octobre prochain. Les cartes sont ainsi redistribuées et Loïc MUALNY continuera sa quête d’un nouveau titre au volant de son fidèle ROSCROSS tandis qu’Olivier BARRE (G-SPEED) fera tout pour ne pas laisser MAULNY s’échapper. Avec 30 pilotes au départ ce weekend, ils seront nombreux à vouloir s’emparer de la victoire. On le sait, les épreuves du SUD et leurs pilotes réservent de belles surprises, c’est pour cela qu’il faudra notamment garder un œil attentif sur Julien SEVILLE (2JS) ou Sébastien SALANON (CAMOTOS). 

SUPER BUGGY : Gilles LABROSSE reste en tête du classement général mais ne dispose que de quatre points sur le Vendéen, Sébastien BOUCARD (ORT4). Olivier BREUILLY, troisième du classement général provisoire est absent ce weekend. Après sa victoire à St Vincent, Anthony LANOE poursuit l’aventure au volant du TRACKLINE, tandis que Jérôme PLANTIER (PETERS) fera son retour. David VIAROUGE (MAC) va tenter de se remettre dans le rythme du Championnat de France tandis que Germain BOUCE continuera l’apprentissage du Mitsubishi Turbo. 

Horaires :

– SAMEDI 21 Mai : 

Warm-Up à partir de 8h00

Essais Chronométrés à partir de 9h30

Manche qualificatives A et B à partir de 13h30

 – DIMANCHE 22 Mai : 

Manche qualificative C à partir de 8H30 

Demi-finales à partir de 11h30

Suite des demi-finales à partir de 13h30 

Finale à partir de 15h30 

L’ensemble des courses seront à suivre en direct sur Youtube sur notre chaîne OFACTV à partir de 9h15 le Samedi

Classement :

SPRINT GIRLS :

1)    Elisa CHEVILLON (169 pts)

2)    Lola MORETON (136 pts)

3)    Marianne PARTHENAY (131,5 pts)

MAXI TOURISME :

1)    Stéphane GENET (154 pts)

2)    Freddy POULAIN (145,5 pts)

3)    Anthony LANOE (144 pts)

BUGGY 1600 :

1)    Damien CREPEAU (170,5 pts)

2)    Tony FEUILLADE (137,5 pts)

3)    Julien PRIME (128 pts)

SUPER SPRINT :

1)    David MEAT (183,5 pts)

2)    Loïc MAULNY (148 pts)

3)    Olivier BARRE (135,5 pts)

SUPER BUGGY :

1)    Gilles LABROSSE (128,5 pts)

2)    Sébastien BOUCARD (124 pts)

3)    Olivier BREUILLY (111,5 pts)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo ADECOM

Karting – 180 pilotes en terre Aveyronnaise

180 pilotes avaient fait le déplacement en terre Aveyronnaise non pas pour célébrer la fête du travail mais pour en découdre sur le superbe et apprécié tracé de Belmont sur Rance, à l’occasion de la 4ème journée du Championnat du Sud, championnat régional de référence en France.

Comme à l’accoutumée, le public a pu assister à de superbes joutes, de beaux dépassements et à quelques arrivées au finish, le tout, sous un beau soleil printanier.

CLASSEMENTS

Minime : 1. Matéo Rivals (KC Audois) ; 2. Maxence Niel ; 3. Antton Bouchard ; 4. Mattis Brageot ; 5. Téo Policand ; 6. Hamdy Khamari; 7. Gabriel Rinaudo; 8. Aaron Bordanova ; 9. Gabriel Gerdil ; 10. Marcel Limousin ; 11. Jaouen Aacard ; 12. Samuel Hugon ; 13. Johan Vesque Montagnan ; 14. Alyssa Decaris ; 15. Aaron Roméro ; 16. Adrien Blondin ; 17. Lewis Natu ; 18. Kolyn Caron ; 19. Liam Berdinel ; 20. Mathys Mespoulède ; 21. Nael Hattab ; 22. Jean Poujol ; 23. Romain Lopez ; 24. Benoit Arthur

MT : S. Hugon en 1‘13’’686

Cadet : 1. Antoine Carrère (ASA Gascogne Agenais) ; 2. Lucas Niel ; 3. Alexandre Munoz ; 4. Loan Martinez ; 5. Vincent Castrovillari ; 6. Vincent Rebbert Domingues ; 7. Charline Cordier ; 8. Marius Rey ; 9. Tyméo Janiec ; 10. Gabriel Hugon ; 11. Andy Diaz ; 12. Emile Gomez ; 13. Matéo De Maria ; 14. Loris Berdinel ; 15. Maxime Kehayan ; 16. Elio Ravel ; 17. Tyméo Ciama ; 18. Colin Bee ; 19. Thomas Dubedat ; 20. Paul Gleizes ; 21. Théo Faccini ; 22. Ethan Chaix

MT : A. Carrère en 1’06’’248

Nationale : 1. Hugo Herrouin (KCPA) ; 2. Lilian Forny ; 3. Esteban Lepère ; 4. Louka Michel ; 5. Arnaud Beyra ; 6. Johan Villar ; 7. Jules Sablayrolles ; 8. Julien Saint Arroman ; 9. Raphael Riquier ; 10. Thomas Van Wassenhove ; 11. Evan Mainier ; 12. Mathias Berthezenne ; 13. Dorian Poli ; 14. Achille Rouzau ; 15. Jean Dupuis ; 16. Malone Vieillescazes ; 17. Nathan Serrand ; 18. Jules Letestu Unac ; 19. Storm Ogier ; 20. Maxime Béteille ; 21. Quentin Pages ; 22. Alexandre Lopez ; 23. Tanguy Valette ; 24. Lucas Jeanney Ghiless ; 25. Keanu Lieutaud

MT : H. Herrouin en 1’02’’947

KFS 130 : 1. J. Colin (ASK LGM34) ; 2. Adrien Bauza ; 3. Eliott Rouzau ; 4. Mathis Lacan ; 5. Alexis Auger

MT : J. Colin en 1’08’’473

KFS 145 : 1. Garry Fortier (ASK LGM34) ; 2. Rémi Mespoulède ; 3. Colyn Tétua ; 4. Vianney Quintard ; 5. Alexandre Chiche ; 6. Paul Pomié ; 7. Olivier Mielko ; 8. Luca Cogordan ; 9. Léo Pénuela

MT : G. Fortier en 1’08’’709

KFS 160 : 1. Junlien Borsato (KCPOM) ; 2. Nicolas Génin ; 3. Noah Barisic ; 4. Guillaume Rival ; 5. Virgile Watterlos ; 6. Thomas Suzanne ; 7. Matthieu Fournil ; 8. Jacques Coutausse ; 9. Christophe Colin ; 10. Pierre Huguet ; 11. Hendrick Perus ; 12. Emmanuel Cacheux ; 13. Laurent Alessi ; 14. Vincent Hanoun ; 15. Anthony Gourgeon ; 16. Mathieu Flaujac

MT : V. Watterlos en 1’09’’595

N2 : 1. Ornella Babuin (ASK Aveyron) ; 2. Ylan Delpuech

MT : Y. Delpuech en 1’10’’336

KA 100 : 1. J. Chastanet ; 2. Sébastien Swed ; 3. Maxime Gorgue

MT : M. Gorgues en 1’06’’823

Rotax Max : 1. Gaspard Simon (ASK LGM34) ; 2. Jérémy Bort ; 3. Leann Bonniol ; 4. Kevin Fournié ; 5. Louis Dartus ; 6. Quentin Mayeur ; 7. Johan Bourdieu ; 8. Camile Delfau ; 9. Steewe Faivre ; 10. Benjamin Diaz ; 11. Victor Gayraud ; 12. Louise Marie Dupuy ; 13. Baptiste Beziat Deramond ; 14. Jamie Roberts ; 15. Matthieu France

MT : G. Simon en 1’03’’455

Rotax Master : 1. John Huguet (ASK Aveyron) ; 2. Frédéric Mothes ; 3. Joel Girola ; 4. Christophe Bouvier

MT : J. Huguet en 1’05’’155

Sénior : 1. S. Servant (ASK 31) ; 2. Alessandro Astruc ; 3. Emeric Got ; 4. Ethan Gialdini ; 5. Raphael Dupin de Oliveira ; 6. Jonathan Correrella ; 7. Mathias Pierre ; 8. Ryan Gomez ; 9. Lucas Morillon ; 10. Benjamin Johns ; 11. Viny Sobrevia ; 12. Noann Andres ; 13. Mattéo Pennetier ; 14. Noam Pujol ; 15. Matthieu Morel ; 16. Mathias Madeuf ; 17. Thibault Espigat

MT : E. Gialdini en 1’02’’707

Master-Gentleman : 1. Guillaume Pous (KCPOM) ; 2. Frédéric Ostier ; 3. Sébastien Andres ; 4. Adrian Lafille ; 5. Anthony Bostoen ; 6. Fabien Rivals ; 7. Laurent Olivieri ; 8. Bruno Teixeira ; 9. Luc Sigot ; 10. Emile Fauré ; 11. Patrick Brive

MT : F. Ostier en 1’04’’177

Gentleman : 1.

KZ2 : 1. Pierre Loubère (ASK Pau) ; 2. Gillian Lay ; 3. Oscar Pay ; 4. E. Lacreuze ; 5. Sébastien Leder ; 6. Lorenzo Biasini ; 7. Grégory Leder ; 8. Benjamin Paulus ; 9. Rémi Palisse ; 10. Timothé Buret ; 11. David Chiche ; 12. Sacha Catala ; 13. Laura Bourguet ; 14. Vaea Nicolas ; 15. Clément Chetcuti ; 16. Laurent Théron ; 17. Benoit Pech de Laclause ; 18. Enzo Guibbert

MT : P. Loubère en 1’00’’240

KZ2 Master : 1. F. Cappelletto (ASA Albi) ; 2. Yannick Leclerc ; 3. Richard Aliquou

MT : Y. Leclerc en 1’01’’202

KZ2 Gentleman : 1. Hakim Ait Ouaret (KCPOM) ; 2. Jean-Pierre Méchin

MT : H. Ait Ouaret en 1’01’’538

Texte Olivier CEBE / Photos Stéphane Agnus Karting-Sud.com

4ème manche Championnat du Sud 2022 - Circuit Karting Plus à Belmont sur Rance
« de 3 »

Championnat de France Auto-cross après Saint Junien

Après un départ de saison à MAURON sous le soleil breton, où nos espoirs ont particulièrement souffert, Léa deux accrochages, Etan deux accrochages seul Jeoffrey sauve l’honneur avec une 4° place en finale ;  le championnat continu sous la pluie à Saint Junien (près de Limoges).

Nos espoirs ne déméritent pas, malgré la qualité de la concurrence comme en témoignent leurs résultats :

 Léa POSTERLEEtan PEPUJOLJeoffrey CALMETTES
Essais chrono4666
Manche A283
Manche B264
Manche C235
½ finale354
Finale354
Championnat de France6103

Prochaine épreuve, Sant Vincent des Landes, encore en Bretagne ; nous attendons des résultats à la hauteur de la valeur de nos pilotes.

Soleil, public et spectacle à Nogaro

Disputées par une météo printanière et devant plus de 28.000 personnes libérées des contraintes sanitaires, les Coupes de Pâques de Nogaro ont retrouvé leur aura pour la plus grande joie du public et des participants.

Sous le regard de Nicolas Deschaux, Président de la Fédération Française du Sport Automobile, les Coupes de Pâques de Nogaro ont démontré l’excellente santé du Championnat de France FFSA des Circuits. Encouragés par un soleil omniprésent en début de week-end, les spectateurs ont répondu en nombre à l’invitation des organisateurs : ce sont plus de 28.000 personnes qui ont été recensées, soit une augmentation de 19% par rapport à 2019, la dernière édition « avant covid ». Et les sept séries sur la piste ont assuré leur part de spectacle ! Avant de mettre le cap vers Magny-Cours pour la deuxième épreuve, du 13 au 15 mai, voici ce qu’il faut retenir du premier rendez-vous du Championnat de France FFSA des Circuits.

Championnat de France FFSA GT : vainqueurs multiples

Le FFSA GT a été fidèle à ses habitudes à Nogaro. Les deux premières courses de la saison ont en effet été animées avec du suspense, de nombreux dépassements, des rebondissements… Avec 40 voitures engagées, le peloton avait fière allure ! Dixièmes sur la grille de départ de la première course, Nicolas Prost et Rudy Servol (Alpine A110 GT4 #36 – CMR) profitaient de la bonne forme de leur Alpine en fin de course pour arracher la victoire. Contraint à l’abandon lors de la seconde course, le duo perdait toutefois la tête du championnat Pro-Am au profit de Julien Piguet et Alban Varutti, qui ont d’emblée brillé avec la nouvelle Porsche 718 Cayman GT4 RS Clubsport de l’équipe AVR-Avvatar. Vainqueurs de la seconde course dans la catégorie Pro-Am, ils sont les premiers leaders du championnat.

En Silver Cup, Roee Meyuhas et Erwan Bastard (Audi R8 LMS GT4 #14 – Saintéloc) étaient les premiers vainqueurs dimanche. Mais en remportant la deuxième course, Enzo Joulié et Hugo Chevalier (Mercedes-AMG GT4 #87 – Akkodis ASP) ont repris la tête du classement provisoire devant les pilotes de l’Audi et leurs équipiers Thomas Drouet et Paul Evrard (Mercedes-AMG GT4 #88 – Akkodis ASP).

Ce sont aussi les vainqueurs de la Course 2 en Am Cup qui arriveront en leaders à Magny-Cours. Après une magnifique remontée, Laurent Coubard et Jean-Charles Rédélé (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer) ont repris les commandes devant les frères Pierre-Arnaud et Jean-Laurent Navarro, lauréats de la Am Cup la veille sur l’Alpine de JSB Compétition.

Championnat de France F4 : Hugh Barter, double vainqueur

Pas moins de huit pilotes différents ont escaladé le podium du Circuit Paul Armagnac en ce week-end de Pâques, qui marquait le lancement du Championnat de France F4 certifié FIA. Pas de doute, la lutte pour le titre s’annonce passionnante en 2022 !

De 14 l’an passé, la FFSA Academy est passée à un effectif de 24 monoplaces. Parmi les pilotes issus de 11 nationalités, certains ont déjà dévoilé un gros potentiel. C’est le cas de Hugh Barter, qui a choisi de redoubler dans la catégorie. Auteur de la pole position, l’Australien a parfaitement résisté au Japonais Souta Arao pour remporter la Course 1. Mieux parti que Pierre-Alexandre Provost, Elliott Vayron complétait ce premier podium de la saison.

La grille inversée pour les 10 premiers des qualifications permettait à un autre Japonais, Yuto Nomura, de s’imposer dans la course 2 après avoir pris le meilleur sur Enzo Peugeot. Le Belge Lorens Lecertua gagnait son duel pour la 3e place face au Suisse Dario Cabanelas, sous les yeux d’Enzo Geraci.

Barter enfonçait le clou dans la Course 3 en s’imposant malgré un incisif Provost. Troisième, le Champion F4 Junior 2021 Alessandro Giusti confirmait qu’il serait bien un candidat au titre cette saison.

Championnat de France FFSA Tourisme : Clairet en maître

Il est venu, il a vu et il a… vaincu ! En dominant les essais libres, les essais qualificatifs et les trois courses (une course longue et deux sprints), Teddy Clairet (Peugeot 308 RC #20 – Team Clairet Sport) n’a pas fait dans le détail lors du lancement du Championnat de France FFSA Tourisme à Nogaro. Visant clairement le titre et la bourse de 50.000 euros pour passer en FFSA GT l’an prochain, l’ex-pilote officiel Peugeot Sport ne pouvait pas rêver d’un plus beau début de saison.

Souvent juste derrière Teddy Clairet, Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition) a mis un maximum de pression. Après deux médailles d’argent, il était toutefois contraint de s’arrêter peu avant l’arrivée de la dernière course suite à un début d’incendie. C’est donc le régulier Sébastien Thome (Peugeot 308 RC #19 – Team Clairet Sport), auteur d’un premier week-end très réussi avec deux podiums, qui a quitté le Gers à la deuxième place du championnat, devant Florian Briché. Le jeune Vincent Bouteiller (Peugeot 308 RC #12 – JSB Compétition), 17 ans seulement, et Julien Jacob-Cano (Peugeot 308 RC #77 – Terre & Mer Performance by JSB) ont aussi goûté au podium.

Christian Philippon et Franck Labescat (Peugeot RCZ RC – Espace Racing), qui ont disputé la course longue ensemble et une course sprint chacun, ont rentré un bulletin parfait avec trois victoires en TCA-1, tout comme le champion en titre Enzo Carvalhido et son équipier Samuel Chaligne (Renault Clio Cup IV #36 – Sport Auto Racing) en TCA-2.

Formule la plus économique pour débuter dans le Championnat de France FFSA des Circuits, la classe TCA-Light a vu un duel entre les féminines Caroline Candas (Peugeot 208 RC – JFM) et Ilona Bertapelle (Peugeot 208 RC – JFM), provisoirement dans cet ordre au championnat.

Porsche Carrera Cup France : Marvin Klein intouchable

Plus de vingt pilotes se sont retrouvés à Nogaro pour le coup d’envoi de la saison 2022 de la Porsche Carrera Cup France. Double poleman puis vainqueur des deux courses pascales, Marvin Klein (CLRT), le Champion 2021, affichait clairement ses ambitions.

Lors de la première course, Alessandro Ghiretti (Martinet by Alméras) partait aux côtés de Klein sur la première ligne. Il conservait sa position au départ puis résistait au retour de Dorian Boccolacci (Martinet by Alméras) dans les derniers instants.

Le lendemain, Boccolacci s’élançait de la deuxième place et il se montrait menaçant pour Marvin Klein dès le départ. Dorian perdait toutefois tout espoir en sortant trop large dans les premiers virages, puis en abandonnant quelques minutes plus tard suite à un contact. Devant, Klein parvenait à distancer Ghiretti, qui repart du Gers avec deux deuxièmes places, pour marquer le maximum de points. Evan Spenle (CLRT) complétait ce deuxième podium. En Pro-Am, Jérôme Boullery (Racing Technology) a signé le doublé, tout comme Sébastien Dussoliet (ABM) en Am.

Clio Cup Series : les ténors déjà au rendez-vous

Avec l’émergence de nouveaux concurrents issus de tous les horizons, l’ordre établi aurait pu être bousculé en Clio Cup, mais les favoris ont su répondre présent d’entrée de jeu !

Premier poleman de la saison, David Pouget (GPA Racing) est également devenu le premier vainqueur de l’année après une bataille âprement disputée avec son rival Nicolas Milan (Milan Compétition). Après une rare erreur de ce dernier, Marc Guillot (Milan Compétition) et Alexandre Albouy (GPA Racing) l’accompagnaient sur le podium. Le lendemain, c’était au tour de Marc Guillot de prendre l’ascendant sur le tenant du titre. Troisième ce lundi, David Pouget repart du Gers en tête du classement général puisque Marc Guillot est inéligible aux points en Clio Cup France, le Bourguignon s’étant engagé en Clio Cup Eastern Europe.

La Challengers Cup voyait Alexandre Albouy et Mathieu Lannepoudenx (Milan Compétition) partager les victoires, mais les deux hommes devront se méfier de Joran Leneutre (JSB Compétition) et Alexandre Finkelstein (GPA Racing), tous deux présents à deux reprises sur le podium. En Gentlemen Drivers Cup, Mathieu Rigoulet (Vic’Team) brillait sur ses terres en dominant les deux courses pour s’imposer face à Horn (GPA Racing), puis Jérémy Bordagaray (Team Borda Rally).

Alpine Elf Europa Cup : Chazel intraitable

Forte de son plateau record de vingt-cinq concurrents, l’Alpine Elf Europa Cup lançait sa cinquième campagne sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro avec un peloton grandement renouvelé, mêlant de fins connaisseurs de l’Alpine A110 Cup à moult débutants aux parcours divers.

Premier poleman et premier vainqueur de la saison devant Rodolphe Wallgren (Herrero Racing) et Simon Tirman (Autosport GP), Lucas Frayssinet était contraint à l’abandon le lendemain. En parallèle, son équipier Edwin Traynard profitait des malheurs de Simon Tirman, peu verni le jour de son vingt-sixième anniversaire, pour remporter la deuxième course face à Louis Méric (Race Cars Consulting) et Paul Cauhaupé (Patrick Roger Autosport GP).

Forte de ces deux victoires au général et chez les Juniors, mais aussi de deux succès en Gentleman avec Philippe Bourgois, l’équipe Chazel Technologie Course a ainsi monopolisé la plus haute marche du podium dans le Gers. Ce bilan flatteur ne saurait toutefois faire oublier que la concurrence est bel et bien présente puisque six pilotes différents représentant cinq structures se sont hissés sur le podium ce week-end.

Les écarts restent donc infimes même si une première hiérarchie commence à se dessiner dans cette catégorie s’annonçant riche en surprises. Leader du classement général, Edwin Traynard compte trois points d’avance sur Louis Méric et Rodolphe Wallgren, et six sur Lucas Frayssinet avant la deuxième épreuve du calendrier sur le Circuit de Nevers Magny-Cours.

Mitjet International : Seveau et Favre premiers vainqueurs de la saison

Les dizaines de milliers de spectateurs présents aux Coupes de Pâques ont pu assister à quatre courses âprement disputées par les 41 Mitjet 2L engagées pour cette manche d’ouverture de la saison 2022.

Les batailles en piste ont été rudes, mais l’ambiance au sein du village Mitjet fut exceptionnelle entre tous les protagonistes, impressionnés par le niveau de compétitivité cette année. La preuve en piste avec des habitués, mais aussi de jeunes talents en devenir. L’expérience de Sébastien Seveau a permis au pilote de Génération Stunt de s’imposer à deux reprises au général, en courses 1 et 4, tandis que la fougue de Romain Favre (VPS Racing) a fait la différence en courses 2 et 3. Les deux pilotes repartent de Nogaro ex-aequo en tête du championnat ! Belle performance des autres jeunes pilotes engagés pour leur première saison en Mitjet, Younes Karbid (K-WORX) auteur d’un podium scratch en course 4, ou encore de Karen Gaillard (Racing Spirit of Léman), l’une des féminines engagées qui s’est très bien défendue dans le peloton. Mikhail Makarovskii (Arctic Energy) et Luc Rozentvaig (GT DRIVE) se sont partagé les victoires de la catégorie Senior. Rendez-vous à Magny-Cours !

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo SRO

Karting – Grosse affluence au Kart’Are

Il y a belle lurette que l’on n’avait pas vu autant de pilotes sur le circuit international d’Aigues Vives. 196 compétiteurs avaient fait le déplacement, en ce week-end Pascal, à l’occasion de la 3ème journée du Championnat du Sud, qualificative pour le Championnat de France 2022. Il se murmure même que c’est le record en France. C’était donc un vrai motif de satisfaction pour les organisateurs et les bénévoles Ariégeois qui pouvaient, ainsi, fêter dignement les 30 ans du circuit (La fête, prévue en 2020 avait été annulée à cause du covid !).

Une belle météo, un paddock bondé, une organisation au top du Karting Club du Pays d’Olmes-Mirepoix avec l’aide précieuse de la Ligue Occitanie de karting, des courses passionnantes, des champions de tous âges… Tout était réuni pour que le succès soit au rendez-vous !

CLASSEMENTS

Minime : 1. Stan Fagot (ASK Bar sur Loup); 2. Liam Berdinel; 3. Matéo Rivals…

Cadet : 1. Antoine Carrère (ASA Gascogne Agenais); 2. Loris Berdinel; 3. Alexandre Munoz..

KFS 130 : 1. Adrien Bauza (ASK KCPOM); 2. Eliott Rouzau; 3. Mathis Lacan…

KFF 145 : 1. Garry Fortier (ASK LGM34); 2. Léon Delorme; 3. Colyn Tétua…

KFS 160 : 1. Kenny Robles (ASK Bar sur Loup); 2. Julien Borsato; 3. Nicolas Génin…

KA 100 : 1. Julien Chastanet (ASK LGM34); 2. Maxime Gorgues; 3. Sébastien Swed

Nationale : 1. Hugo Herrouin (KCPA); 2. Maxime Beteille; 3. Quentin Pages…

Sénior : 1. Maxime Geley (ASK Annemasse); 2. Steven Servant; 3. Benjamin Hovelacque…

Master : 1. Sébastien Andres (KC Audois); 2. Julien Madau; 3. Julien Fourcade…

Gentleman : 1. Frédéric Ostier (ASK Martinique Karting); 2. Fabien Rivals; 3. Jérôme Roca…

Rotax Max : 1. Lorenzo Suau (ASK Aveyron); 2. Mathis Barrault; 3. Matthieu Franche…

Rotax Master : 1. Didier Laynay (ASK Saint Tropez); 2. John Huguet; 3. Christophe Bouvier…

KZ2 : 1. G. Lay (ASK Cévenole); 2. Pierre Loubère; 3. Oscar Py…

Texte Olivier CEBE / Photos Stéphane Agnus – Karting-Sud.com

3ème manche Championnat Sud 2022 - Circuit d'Aigues-Vives
« de 2 »

ROUND 1 – NOGARO 16 – 18 AVRIL 2022 – Barter leader face à une redoutable adversité

Auteur de la pole position et vainqueur de la Course 1, l’Australien Barter a doublé la mise en gagnant la Course 3. Provost et Giusti ont porté à huit le nombre de pilotes à avoir goûté au podium à Nogaro lors de l’ouverture du Championnat de France F4.

la FFSA Academy, les indicateurs sont au vert après le lancement réussi de cette nouvelle saison du Championnat de France F4 certifié FIA, comme l’explique Christophe Lollier, Directeur Technique National. “Après deux saisons forcément difficiles marquées par la crise du Covid, nous sommes heureux et satisfaits de retrouver un plateau important avec 24 voitures et 11 nationalités au départ. Je suis agréablement surpris des écarts très réduits entre les pilotes, preuve que l’effectif est homogène. Beaucoup de pilotes présents dans le top-10 à Nogaro disposent d’un potentiel élevé et je pense qu’on va assister à de magnifiques affrontements à chaque course pour l’obtention des meilleures places. Équipée des pneumatiques Pirelli qui ont déjà fait leurs preuves en 2021, la Mygale de 2e génération que nous avons intégrée est très performante et formatrice. C’est un beau challenge pour les pilotes de chercher à prendre la mesure de cette nouvelle monoplace. La préparation des voitures a été soignée dans nos locaux de la FFSA Academy et nous n’avons connu aucun problème, l’équité sportive a pu être respectée. J’ai déjà hâte d’être à Pau sur ce circuit urbain qu’aucun des pilotes ne connaît. Cela s’annonce passionnant à suivre…

Barter reprend la main en Course 3

Assurément, Hugh Barter n’a pas choisi de redoubler en F4 Academy pour y faire de la figuration. L’Australien fut l’homme fort de ce premier meeting. “Ce fut un week-end incroyable pour moi. Il était important de décrocher une double pole position, ce qui m’a permis d’atteindre mon objectif, à savoir gagner au moins deux courses. Comme dans la première, j’ai pris un bon départ en Course 3. Par la suite, Pierre-Alexandre Provost ne m’a jamais laissé de répit, mais j’ai pu garder une bonne vitesse jusqu’au bout. Utiliser dans cette Course 3 les deux pneus neufs que nous avons à disposition dans le week-end fut, dans mon cas, une bonne solution.”

Cette année en effet, les pilotes disposent de six pneus en gestion libre, ce qui a donné lieu à des stratégies différentes selon les positions de départ de chacun. Les deux Français qui ont accompagné Barter sur le podium avaient également gardé leurs deux pneumatiques pour cette ultime course du week-end de Pâques. “Après mes bonnes qualifications, j’étais un peu déçu d’être passé près du podium en Course 1 et je tenais absolument à finir en beauté, tout en allant chercher de gros points. Les réglages que j’ai définis se sont avérés efficaces et j’ai pu décrocher la 2e place, tout en finissant très proche de Barter,” avouait Pierre-Alexandre Provost.

Alessandro Giusti a fini en beauté l’épreuve de Nogaro en escaladant la 3e marche du podium, mais sa moisson de points ne fut pas aussi bonne que prévu. “Quand je vois les temps que j’ai réalisés aux essais du vendredi, j’étais évidemment déçu de me retrouver 5e de la séance de qualification suite à un problème. Je ne suis que 5e du classement provisoire et j’espère pouvoir mieux faire lors de la prochaine épreuve en mai à Pau.”

Débordé par le Japonais Souta Arao dans le premier tour, Elliott Vayron est parvenu à récupérer ensuite sa 4e place. Edgar Pierre a été récompensé de sa course d’attaque par un retour en 6e position suite à de beaux dépassements, alors qu’il partait en 10e position. Fréquemment au coude à coude durant le meeting, le Belge Lorens Lecertua et le Suisse Dario Cabanelas ont terminé respectivement 7e et 8e. Remonté 9e, Romain Andriolo a fini sur une note positive un week-end démarré difficilement en qualification. Quelques aléas ont fait exploser le peloton de chasse composé d’Enzo Peugeot, d’Enzo Geraci et de l’Allemand Max Reis. Seulement 19e au départ, Louis Pelet s’est fait remarquer par un retour en 11e position, intercalé entre le Japonais Yuto Nomura et Leny Réveillère.

Enfin, soulignons les excellentes performances du nouveau biocarburant 100% renouvelable fourni par Repsol. À travers son Academy, la FFSA confirme sa volonté de conduire le sport automobile français vers la neutralité carbone à l’horizon 2050.

> Classement de la Course 3

1 Hugh Barter (Australie) avec 15 tours
2 Pierre-Alexandre Provost (France) à 0”613
3 Alessandro Giusti (France) à 3”653
4 Elliott Vayron (France) à 6”944
5 Souta Arao (Japon) à 7”231
6 Edgar Pierre (France) à 15”829
7 Lorens Lecertua (Belgique) à 19”207
8 Dario Cabanelas (Suisse) à 23”723
9 Romain Andriolo (France) à 25”198
10 Yuto Nomura (Japon) à 25”349
11 Louis Pelet (France) à 26”200
12 Leny Réveillère (France) à 34”064
13 Enzo Peugeot (France) à 35”195
14 Amir Sayed (Inde) à 35”657
15 Valentino Mini (Panama) à 35”907
16 Jeronimo Berrio (Colombie) à 37”526
17 Luciano Morano (France) à 39”398
18 Enzo Richer (France) à 50”462
19 Enzo Geraci (France) à 51”118
20 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 56”730
21 Max Reis (Allemagne) à 59”249
22 Pablo Sarrazin (France) à 1’03”051
23 Antoine Fernande (France) à 1’05”638
24 Mateo Villagomez (Equateur) à 1’08”231
MT : Hugh Barter en 1’28”989 (moy. 147,0 km/h)

> Championnat de France F4 FIA (provisoire)

1 Barter (AUS) 55 pts, 2 Provost (FRA) 30 pts, 3 Araro (JPN) 29 pts, 4 Vayron (FRA) 28 pts, 5 Giusti (FRA) 27 pts, 6 Momura (JPN) 23 pts, 7 Lecertua (BEL) 18 pts, 8 Peugeot (FRA) et Geraci (FRA) 16 pts, 10 Cabanelas (CHE) 12 pts, 11 Pierre (FRA) 9 pts, 12 Andriolo (FRA) 2 pts.

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP

ROUND 1 – NOGARO 16 – 18 AVRIL 2022 – Barter et Nomura lancent victorieusement la saison 2022

Le Championnat de France F4 a vécu un dimanche sous influence de l’Asie-Pacifique, avec le succès de l’Australien Barter en Course 1, puis du Japonais Nomura en Course 2. Avec son important effectif de 24 pilotes, la saison 2022 est bel et bien lancée…

Les pilotes engagés au Championnat de France F4 sont venus du monde entier pour rejoindre la FFSA Academy dans ce Championnat de F4 à forte connotation internationale, avec un total de 11 nationalités représentées ! Depuis le lancement des premiers essais officiels le samedi, les pilotes ont profité d’une météo clémente, voire chaude et ensoleillée samedi après-midi pour les qualifications et pour la Course 2 du dimanche. Premières constatations : le niveau des concurrents est extrêmement relevé, les écarts réduits et les candidats au podium nombreux. Six pilotes – australien, japonais, français et belge – y ont déjà goûté à l’issue des deux premières épreuves du meeting.

Course 1 : Hugh Barter résiste à Souta Arao

Vainqueur d’une course sur le circuit de Nogaro lors de ses débuts en F4 en 2021, l’Australien Hugh Barter confirmait tout son talent en décrochant la pole position en 1’28”127, avec un infime écart de 83 centièmes sur le Japonais Souta Arao, issu de la Suzuka Racing School et soutenu par Honda ainsi que Red Bull. Un quatuor de Français prenait les places suivantes avec Pierre-Alexandre Provost devant Elliott Vayron, Alessandro Giusti et Enzo Geraci.

Le lendemain matin, Barter ne manquait pas son envol au départ de la Course 1, mais se retrouvait immédiatement sous la menace de Arao. À plusieurs reprises, le Japonais tentait de déborder l’Australien, qui restait solide et impérial en première position. Malgré l’obtention du meilleur tour, Arao finissait par assurer sa deuxième place, tout en gérant avec intelligence son capital pneumatique pour la suite du meeting. Ce duo a creusé l’écart sur un peloton groupé de trois pilotes. Mieux parti que Provost, Vayron gagnait la bagarre pour la 3e place. En embuscade, Geraci a vainement guetté une erreur de ses rivaux, mais se montrait satisfait de débuter sa saison par un top-5. Sixième, Alessandro Giusti n’a pas réussi à récupérer la place perdue au départ en dépit d’un rythme soutenu et régulier. À l’issue de cette première course, la FFSA Academy pouvait se féliciter d’avoir assisté à un sans-faute de la part des 24 pilotes, qui ont tous rallié l’arrivée sans encombre dans cette Course 1 !

Course 2 : Nomura surprend Peugeot

Les 10 premiers des essais qualificatifs se retrouvaient sur la grille de départ dans l’ordre inverse pour la Course 2, selon le nouveau règlement sportif de la F4 Academy. Enzo Peugeot s’installait en pole position, mais Yuto Nomura se montrait plus prompt à l’extinction des feux et virait en tête dans le premier virage. Derrière, une inversion de positions identique survenait entre le Suisse Dario Cabanelas, dépassé par le Belge Lorens Lecertua. Si Hugh Barter se montrait très incisif dans les premiers tours pour gagner quelques places, c’est Pablo Sarrazin qui réussissait la plus belle progression, avec un gain de 6 places en un seul tour !

Enzo Richer faisait les frais d’un accrochage dans le peloton et finissait par abandonner. Un incident impliquant Leny Réveillère entraînait la sortie de la voiture de sécurité et le regroupement des voitures restantes en piste. Au drapeau vert, Peugeot se faisait immédiatement distancer par Nomura et n’allait plus pouvoir inquiéter le Japonais, deuxième vainqueur de la saison et auteur du meilleur tour, lui aussi sous les couleurs Red Bull comme son compatriote Arao. Inquiété par Cabanelas en début de course, Lecertua se mettait lui-même à imposer une forte pression sur Peugeot. Les positions finissaient par se figer. Plus loin, Enzo Geraci s’offrait encore un top-5, à nouveau devant Giusti. Barter se félicitait de son gain de trois places, qui lui a permis de devancer Elliott Vayron, Souta Arao et Pierre-Alexandre Provost.

Suite du programme à Nogaro : Course 3, lundi 18 avril de 11:50 à 12:15

> Classement de la Course 1
1 Hugh Barter (Australie) avec 15 tours
2 Souta Arao (Japon) à 1”900
3 Elliott Vayron (France) à 2”596
4 Pierre-Alexandre Provost (France) à 3”065
5 Enzo Geraci (France) à 3”444
6 Alessandro Giusti (France) à 5”126
7 Yuto Nomura (Japon) à 8”063
8 Enzo Peugeot (France) à 10”616
9 Lorens Lecertua (Belgique) à 11”133
10 Edgar Pierre (France) à 11”940
11 Dario Cabanelas (Suisse) à 12”322
12 Romain Andriolo (France) à 16”850
13 Max Reis (Allemagne) à 17”610
14 Louis Pelet (France) à 18”420
15 Jeronimo Berrio (Colombie) à 19”356
16 Leny Réveillère (France) à 20”463
17 Enzo Richer (France) à 21”506
18 Pablo Sarrazin (France) à 22”237
19 Mateo Villagomez (Equateur) à 22”985
20 Valentino Mini (Panama) à 23”267
21 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 29”466
22 Amir Sayed (Inde) à 30”912
23 Luciano Morano (France) à 43”842
24 Antoine Fernande (France) à 45”149
MT : Souta Arao en 1’28”685 (moy. 147,5 km/h)

> Classement de la Course 2
1 Yuto Nomura (Japon) avec 15 tours
2 Enzo Peugeot (France) à 2”248
3 Lorens Lecertua (Belgique) à 2”665
4 Dario Cabanelas (Suisse) à 3”004
5 Enzo Geraci (France) à 5”508
6 Alessandro Giusti (France) à 8”023
7 Hugh Barter (Australie) à 8”685
8 Elliott Vayron (France) à 10”870
9 Souta Arao (Japon) à 11”395
10 Pierre-Alexandre Provost (France) à 14”114
11 Edgar Pierre (France) à 14”575
12 Pablo Sarrazin (France) à 15”025
13 Mateo Villagomez (Equateur) à 21”071
14 Romain Andriolo (France) à 23”658
15 Max Reis (Allemagne) à 23”814
16 Valentino Mini (Panama) à 23”945
17 Jeronimo Berrio (Colombie) à 25”624
18 Luciano Morano (France) à 26”291
19 Louis Pelet (France) à 28”712
20 Antoine Fernande (France) à 28”789
21 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 55”906
22 Leny Réveillère (France) à 11 tours
23 Amir Sayed (Inde) à 12 tours
24 Enzo Richer (France) à 13 tours
MT : Yuto Nomura en 1’29”694 (moy. 145,9 km/h)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP