Autocross et Sprint Car à Elne : Présentation Coupe

C’est déjà la quatrième épreuve de cette saison pleine de surprise. Avec plus de 200 pilotes, l’épreuve d’Elne-Ortafa offrira un spectacle sensationnel. 

MAXI SPRINT : He’s Back ! Candidat sérieux au titre de vainqueur de la coupe de France en 2021, Bastien LACAN s’offre une pige au volant d’un châssis Portugais, le SEMOG. Ce dernier sera-t-il en mesure de bousculer le trio de tête, Teddy BERTEAU (CAMOTOS), Timmo LEFOL (GR TECK), Corentin MARTIN (ROSCROSS) ? Mathieu BEZOLLES (ROSCROSS) toujours à l’aise sur les pistes du Sud sera à surveiller tandis qu’Etan PEPUJOL (MV RACING) sera quasiment à domicile. Parmi les locaux de l’étape, nous retrouverons Mickaël DUCLAUD (MV RACING), l’habitué de la coupe de France. 

TOURISME CUP : Leader de la coupe de France, Lionel QUERE (FORD FIESTA) va faire le déplacement pour ne pas laisser Jérémy ROYNETTE (OPEL TIGRA) recoller au classement général tandis que Nicolas CHARLOT (RENAULT WIND) est ex-aequo au classement. Ces trois-là devront composer avec Yohann CLESS, très à l’aise au volant de la SMART qui a trouvé le chemin du podium dès la troisième épreuve de la coupe de France. Nicolas ESCARNOT sera à surveiller lui aussi. 

BUGGY CUP : Toujours très spectaculaire sur ce tracé, la division Buggy CUP sera le théâtre d’un spectacle époustouflant ce weekend. Vainqueur l’an passé à huis-clos, Franck QUINTANE veut réitérer cela mais en public. Déçus de leur weekend en Loire-Atlantique, les frères QUINTANE (ROSCROSS) voudront se refaire car David, dispose-lui aussi du talent pour l’emporter à domicile. Avec plus de trente points d’avance sur Jeoffrey CALMETTES (MMS), Jimmy VERRIER (PROPULSION) voudra conforter son avance. Théo LAVENU (FAST&SPEED) s’offrait un podium à St Vincent et voudra retenter l’expérience tandis que le Clan Vendéen doit de remobiliser, Flavien SERIN (PROPULSION), la famille MARSOLLIER, Jean-Louis, Justin et Aubin et Aymeric MARTINEAU (ROSCROSS). Ce weekend signera aussi le retour de Benoit BUISSON, le pilote d’Aydie pourrait bien mettre tout le monde d’accord.

JUNIOR SPRINT : Hugo MAIZEL pourrait-il décrocher sa première victoire ce weekend ? le pilote du GR’TECK impressionne depuis le début de saison mais n’est pas encore parvenu à conclure, buttant régulièrement sur Maxence DAYOT(ROSCROSS), le Breton, actuel leader de la coupe de France. Théophile PEIGNET (ROSCROSS) doit aussi se refaire pour ne pas se laisser débordant par les autres candidats à la course au titre, Remy GUENOT (G-SPEED), Aloïs SUIRE (SQUAL’CAR). Mathias LECOMTE (CAMOTOS), pourrait-il se hisser sur le podium après sa belle performance de St VINCENT ? 

Horaires :

– SAMEDI 21 Mai : 

Warm-Up à partir de 8h00

Essais Chronométrés à partir de 9h30

Manche qualificatives A et B à partir de 13h30

 – DIMANCHE 22 Mai : 

Manche qualificative C à partir de 8H30 

Demi-finales à partir de 11h30

Suite des demi-finales à partir de 13h30 

Finale à partir de 15h30 

L’ensemble des courses seront à suivre en direct sur Youtube sur notre chaîne OFACTV à partir de 9h15 le Samedi

Classement :

MAXI SPRINT :

1)    Teddy BERTEAU (181 pts)

2)    Timmo LEFOL (156 pts)

3)    Corentin MARTIN (141,5 pts)

TOURISME CUP :

1)    Lionel QUERE (176,5 pts)

2)    Jeremy ROYNETTE (146,5 pts)

3)    Nicolas CHARLOT (146,5 pts)

BUGGY CUP :

1)    Jimmy VERRIER (185,5 pts)

2)    Jeoffrey CALMETTES (155 pts)

3)    Franck QUINTANE (136 pts)

JUNIOR SPRINT :

1)    Maxence DAYOT (189 pts)

2)    Hugo MAIZEL (164,5 pts)

3)    Rémy GUENOT (127,5 pts)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo ADECOM

Autocross et Sprint Car à Elne : Présentation Championnat

C’est déjà la quatrième épreuve de cette saison pleine de surprise. Avec plus de 200 pilotes, l’épreuve d’Elne-Ortafa offrira un spectacle sensationnel. 

SPRINT GIRLS : Après la surprise de la dernière épreuve, les cartes sont rabattues sur cette division 100% féminine. Même si Elisa CHEVILLON (ROSCROSS) reste leader de cette division, l’écart avec Lola MORETON (CAMOTOS) se réduit quelque peu. Marianne PARTHENAY (CAMOTOS) quant à elle fait fondre l’écart avec Lola depuis sa dernière victoire. On attend beaucoup de Chloé LEROY (ROSCROSS), Mendy HOLLEY (SQUAL’CAR), Léa POSTERLE (SPEED CAR), Jessye MURAT (G-SPEED) qui ne sont pas a leur niveau habituel depuis le début de saison. 

MAXI TOURISME : encore du beau monde ce weekend. Ils seront treize pilotes engagés dans cette division des voitures quatre roues motrices. Stéphane GENET et sa Peugeot 208 voudront confirmer leur rang de leader du classement général tandis que Freddy POULAIN (RENAULT CLIO) qui connait désormais le chemin de la victoire voudra confirmer. Anthony LANOE, le pilote de la POLO veut retrouver son rang, qu’il a perdu suite à l’accrochage de St Vincent. Il faudra rajouter à ces prétendants, la pige de Sébastien MERCIER (PEUGEOT 208), la deuxième sortie de Thierry ROCHEREAU (CITROEN C3). Francis GARCIA (PEUGEOT 206) sera le local de l’étape, l’habitué des podiums sera à surveiller ce weekend. 

BUGGY 1600 : Damien CREPEAU (PROPULSION) après sa victoire à ST Vincent occupe la tête du classement général provisoire devant Tony FEUILLADE (ALFA RACING) et Julien PRIME (ALFA RACING). Pour autant, Paul-Mathieu FAUCONNIER (CAMOTOS) sera un client à suivre tout comme Florian GUILLINY (PETERS) qui doit absolument se sortir de cette mauvaise passe. Adrien BROGNARA fera partie des locaux de cette épreuve, le pilote SPEED-CAR peut tout à fait l(emporter ce weekend tandis que Kevin NAVAIL (MMS) a lui montrer de quoi il était capable à St Vincent. Maxime PEREZ et son châssis GRR seront à suivre ce weekend, l’ultra-local de l’étape continue le développement de sa toute nouvelle monture. Champion de France en titre, Thomas CHRISTOL (CAMOTOS) vient pour se mettre en jambe avant le début de sa campagne Européenne. 

SUPER SPRINT : 3, 2,1 on recommence. Solide leader de la division, David MEAT n’apparaitra plus sur la scène nationale avant le mois d’octobre prochain. Les cartes sont ainsi redistribuées et Loïc MUALNY continuera sa quête d’un nouveau titre au volant de son fidèle ROSCROSS tandis qu’Olivier BARRE (G-SPEED) fera tout pour ne pas laisser MAULNY s’échapper. Avec 30 pilotes au départ ce weekend, ils seront nombreux à vouloir s’emparer de la victoire. On le sait, les épreuves du SUD et leurs pilotes réservent de belles surprises, c’est pour cela qu’il faudra notamment garder un œil attentif sur Julien SEVILLE (2JS) ou Sébastien SALANON (CAMOTOS). 

SUPER BUGGY : Gilles LABROSSE reste en tête du classement général mais ne dispose que de quatre points sur le Vendéen, Sébastien BOUCARD (ORT4). Olivier BREUILLY, troisième du classement général provisoire est absent ce weekend. Après sa victoire à St Vincent, Anthony LANOE poursuit l’aventure au volant du TRACKLINE, tandis que Jérôme PLANTIER (PETERS) fera son retour. David VIAROUGE (MAC) va tenter de se remettre dans le rythme du Championnat de France tandis que Germain BOUCE continuera l’apprentissage du Mitsubishi Turbo. 

Horaires :

– SAMEDI 21 Mai : 

Warm-Up à partir de 8h00

Essais Chronométrés à partir de 9h30

Manche qualificatives A et B à partir de 13h30

 – DIMANCHE 22 Mai : 

Manche qualificative C à partir de 8H30 

Demi-finales à partir de 11h30

Suite des demi-finales à partir de 13h30 

Finale à partir de 15h30 

L’ensemble des courses seront à suivre en direct sur Youtube sur notre chaîne OFACTV à partir de 9h15 le Samedi

Classement :

SPRINT GIRLS :

1)    Elisa CHEVILLON (169 pts)

2)    Lola MORETON (136 pts)

3)    Marianne PARTHENAY (131,5 pts)

MAXI TOURISME :

1)    Stéphane GENET (154 pts)

2)    Freddy POULAIN (145,5 pts)

3)    Anthony LANOE (144 pts)

BUGGY 1600 :

1)    Damien CREPEAU (170,5 pts)

2)    Tony FEUILLADE (137,5 pts)

3)    Julien PRIME (128 pts)

SUPER SPRINT :

1)    David MEAT (183,5 pts)

2)    Loïc MAULNY (148 pts)

3)    Olivier BARRE (135,5 pts)

SUPER BUGGY :

1)    Gilles LABROSSE (128,5 pts)

2)    Sébastien BOUCARD (124 pts)

3)    Olivier BREUILLY (111,5 pts)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo ADECOM

ROUND 1 – NOGARO 16 – 18 AVRIL 2022 – Barter leader face à une redoutable adversité

Auteur de la pole position et vainqueur de la Course 1, l’Australien Barter a doublé la mise en gagnant la Course 3. Provost et Giusti ont porté à huit le nombre de pilotes à avoir goûté au podium à Nogaro lors de l’ouverture du Championnat de France F4.

la FFSA Academy, les indicateurs sont au vert après le lancement réussi de cette nouvelle saison du Championnat de France F4 certifié FIA, comme l’explique Christophe Lollier, Directeur Technique National. “Après deux saisons forcément difficiles marquées par la crise du Covid, nous sommes heureux et satisfaits de retrouver un plateau important avec 24 voitures et 11 nationalités au départ. Je suis agréablement surpris des écarts très réduits entre les pilotes, preuve que l’effectif est homogène. Beaucoup de pilotes présents dans le top-10 à Nogaro disposent d’un potentiel élevé et je pense qu’on va assister à de magnifiques affrontements à chaque course pour l’obtention des meilleures places. Équipée des pneumatiques Pirelli qui ont déjà fait leurs preuves en 2021, la Mygale de 2e génération que nous avons intégrée est très performante et formatrice. C’est un beau challenge pour les pilotes de chercher à prendre la mesure de cette nouvelle monoplace. La préparation des voitures a été soignée dans nos locaux de la FFSA Academy et nous n’avons connu aucun problème, l’équité sportive a pu être respectée. J’ai déjà hâte d’être à Pau sur ce circuit urbain qu’aucun des pilotes ne connaît. Cela s’annonce passionnant à suivre…

Barter reprend la main en Course 3

Assurément, Hugh Barter n’a pas choisi de redoubler en F4 Academy pour y faire de la figuration. L’Australien fut l’homme fort de ce premier meeting. “Ce fut un week-end incroyable pour moi. Il était important de décrocher une double pole position, ce qui m’a permis d’atteindre mon objectif, à savoir gagner au moins deux courses. Comme dans la première, j’ai pris un bon départ en Course 3. Par la suite, Pierre-Alexandre Provost ne m’a jamais laissé de répit, mais j’ai pu garder une bonne vitesse jusqu’au bout. Utiliser dans cette Course 3 les deux pneus neufs que nous avons à disposition dans le week-end fut, dans mon cas, une bonne solution.”

Cette année en effet, les pilotes disposent de six pneus en gestion libre, ce qui a donné lieu à des stratégies différentes selon les positions de départ de chacun. Les deux Français qui ont accompagné Barter sur le podium avaient également gardé leurs deux pneumatiques pour cette ultime course du week-end de Pâques. “Après mes bonnes qualifications, j’étais un peu déçu d’être passé près du podium en Course 1 et je tenais absolument à finir en beauté, tout en allant chercher de gros points. Les réglages que j’ai définis se sont avérés efficaces et j’ai pu décrocher la 2e place, tout en finissant très proche de Barter,” avouait Pierre-Alexandre Provost.

Alessandro Giusti a fini en beauté l’épreuve de Nogaro en escaladant la 3e marche du podium, mais sa moisson de points ne fut pas aussi bonne que prévu. “Quand je vois les temps que j’ai réalisés aux essais du vendredi, j’étais évidemment déçu de me retrouver 5e de la séance de qualification suite à un problème. Je ne suis que 5e du classement provisoire et j’espère pouvoir mieux faire lors de la prochaine épreuve en mai à Pau.”

Débordé par le Japonais Souta Arao dans le premier tour, Elliott Vayron est parvenu à récupérer ensuite sa 4e place. Edgar Pierre a été récompensé de sa course d’attaque par un retour en 6e position suite à de beaux dépassements, alors qu’il partait en 10e position. Fréquemment au coude à coude durant le meeting, le Belge Lorens Lecertua et le Suisse Dario Cabanelas ont terminé respectivement 7e et 8e. Remonté 9e, Romain Andriolo a fini sur une note positive un week-end démarré difficilement en qualification. Quelques aléas ont fait exploser le peloton de chasse composé d’Enzo Peugeot, d’Enzo Geraci et de l’Allemand Max Reis. Seulement 19e au départ, Louis Pelet s’est fait remarquer par un retour en 11e position, intercalé entre le Japonais Yuto Nomura et Leny Réveillère.

Enfin, soulignons les excellentes performances du nouveau biocarburant 100% renouvelable fourni par Repsol. À travers son Academy, la FFSA confirme sa volonté de conduire le sport automobile français vers la neutralité carbone à l’horizon 2050.

> Classement de la Course 3

1 Hugh Barter (Australie) avec 15 tours
2 Pierre-Alexandre Provost (France) à 0”613
3 Alessandro Giusti (France) à 3”653
4 Elliott Vayron (France) à 6”944
5 Souta Arao (Japon) à 7”231
6 Edgar Pierre (France) à 15”829
7 Lorens Lecertua (Belgique) à 19”207
8 Dario Cabanelas (Suisse) à 23”723
9 Romain Andriolo (France) à 25”198
10 Yuto Nomura (Japon) à 25”349
11 Louis Pelet (France) à 26”200
12 Leny Réveillère (France) à 34”064
13 Enzo Peugeot (France) à 35”195
14 Amir Sayed (Inde) à 35”657
15 Valentino Mini (Panama) à 35”907
16 Jeronimo Berrio (Colombie) à 37”526
17 Luciano Morano (France) à 39”398
18 Enzo Richer (France) à 50”462
19 Enzo Geraci (France) à 51”118
20 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 56”730
21 Max Reis (Allemagne) à 59”249
22 Pablo Sarrazin (France) à 1’03”051
23 Antoine Fernande (France) à 1’05”638
24 Mateo Villagomez (Equateur) à 1’08”231
MT : Hugh Barter en 1’28”989 (moy. 147,0 km/h)

> Championnat de France F4 FIA (provisoire)

1 Barter (AUS) 55 pts, 2 Provost (FRA) 30 pts, 3 Araro (JPN) 29 pts, 4 Vayron (FRA) 28 pts, 5 Giusti (FRA) 27 pts, 6 Momura (JPN) 23 pts, 7 Lecertua (BEL) 18 pts, 8 Peugeot (FRA) et Geraci (FRA) 16 pts, 10 Cabanelas (CHE) 12 pts, 11 Pierre (FRA) 9 pts, 12 Andriolo (FRA) 2 pts.

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP

ROUND 1 – NOGARO 16 – 18 AVRIL 2022 – Barter et Nomura lancent victorieusement la saison 2022

Le Championnat de France F4 a vécu un dimanche sous influence de l’Asie-Pacifique, avec le succès de l’Australien Barter en Course 1, puis du Japonais Nomura en Course 2. Avec son important effectif de 24 pilotes, la saison 2022 est bel et bien lancée…

Les pilotes engagés au Championnat de France F4 sont venus du monde entier pour rejoindre la FFSA Academy dans ce Championnat de F4 à forte connotation internationale, avec un total de 11 nationalités représentées ! Depuis le lancement des premiers essais officiels le samedi, les pilotes ont profité d’une météo clémente, voire chaude et ensoleillée samedi après-midi pour les qualifications et pour la Course 2 du dimanche. Premières constatations : le niveau des concurrents est extrêmement relevé, les écarts réduits et les candidats au podium nombreux. Six pilotes – australien, japonais, français et belge – y ont déjà goûté à l’issue des deux premières épreuves du meeting.

Course 1 : Hugh Barter résiste à Souta Arao

Vainqueur d’une course sur le circuit de Nogaro lors de ses débuts en F4 en 2021, l’Australien Hugh Barter confirmait tout son talent en décrochant la pole position en 1’28”127, avec un infime écart de 83 centièmes sur le Japonais Souta Arao, issu de la Suzuka Racing School et soutenu par Honda ainsi que Red Bull. Un quatuor de Français prenait les places suivantes avec Pierre-Alexandre Provost devant Elliott Vayron, Alessandro Giusti et Enzo Geraci.

Le lendemain matin, Barter ne manquait pas son envol au départ de la Course 1, mais se retrouvait immédiatement sous la menace de Arao. À plusieurs reprises, le Japonais tentait de déborder l’Australien, qui restait solide et impérial en première position. Malgré l’obtention du meilleur tour, Arao finissait par assurer sa deuxième place, tout en gérant avec intelligence son capital pneumatique pour la suite du meeting. Ce duo a creusé l’écart sur un peloton groupé de trois pilotes. Mieux parti que Provost, Vayron gagnait la bagarre pour la 3e place. En embuscade, Geraci a vainement guetté une erreur de ses rivaux, mais se montrait satisfait de débuter sa saison par un top-5. Sixième, Alessandro Giusti n’a pas réussi à récupérer la place perdue au départ en dépit d’un rythme soutenu et régulier. À l’issue de cette première course, la FFSA Academy pouvait se féliciter d’avoir assisté à un sans-faute de la part des 24 pilotes, qui ont tous rallié l’arrivée sans encombre dans cette Course 1 !

Course 2 : Nomura surprend Peugeot

Les 10 premiers des essais qualificatifs se retrouvaient sur la grille de départ dans l’ordre inverse pour la Course 2, selon le nouveau règlement sportif de la F4 Academy. Enzo Peugeot s’installait en pole position, mais Yuto Nomura se montrait plus prompt à l’extinction des feux et virait en tête dans le premier virage. Derrière, une inversion de positions identique survenait entre le Suisse Dario Cabanelas, dépassé par le Belge Lorens Lecertua. Si Hugh Barter se montrait très incisif dans les premiers tours pour gagner quelques places, c’est Pablo Sarrazin qui réussissait la plus belle progression, avec un gain de 6 places en un seul tour !

Enzo Richer faisait les frais d’un accrochage dans le peloton et finissait par abandonner. Un incident impliquant Leny Réveillère entraînait la sortie de la voiture de sécurité et le regroupement des voitures restantes en piste. Au drapeau vert, Peugeot se faisait immédiatement distancer par Nomura et n’allait plus pouvoir inquiéter le Japonais, deuxième vainqueur de la saison et auteur du meilleur tour, lui aussi sous les couleurs Red Bull comme son compatriote Arao. Inquiété par Cabanelas en début de course, Lecertua se mettait lui-même à imposer une forte pression sur Peugeot. Les positions finissaient par se figer. Plus loin, Enzo Geraci s’offrait encore un top-5, à nouveau devant Giusti. Barter se félicitait de son gain de trois places, qui lui a permis de devancer Elliott Vayron, Souta Arao et Pierre-Alexandre Provost.

Suite du programme à Nogaro : Course 3, lundi 18 avril de 11:50 à 12:15

> Classement de la Course 1
1 Hugh Barter (Australie) avec 15 tours
2 Souta Arao (Japon) à 1”900
3 Elliott Vayron (France) à 2”596
4 Pierre-Alexandre Provost (France) à 3”065
5 Enzo Geraci (France) à 3”444
6 Alessandro Giusti (France) à 5”126
7 Yuto Nomura (Japon) à 8”063
8 Enzo Peugeot (France) à 10”616
9 Lorens Lecertua (Belgique) à 11”133
10 Edgar Pierre (France) à 11”940
11 Dario Cabanelas (Suisse) à 12”322
12 Romain Andriolo (France) à 16”850
13 Max Reis (Allemagne) à 17”610
14 Louis Pelet (France) à 18”420
15 Jeronimo Berrio (Colombie) à 19”356
16 Leny Réveillère (France) à 20”463
17 Enzo Richer (France) à 21”506
18 Pablo Sarrazin (France) à 22”237
19 Mateo Villagomez (Equateur) à 22”985
20 Valentino Mini (Panama) à 23”267
21 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 29”466
22 Amir Sayed (Inde) à 30”912
23 Luciano Morano (France) à 43”842
24 Antoine Fernande (France) à 45”149
MT : Souta Arao en 1’28”685 (moy. 147,5 km/h)

> Classement de la Course 2
1 Yuto Nomura (Japon) avec 15 tours
2 Enzo Peugeot (France) à 2”248
3 Lorens Lecertua (Belgique) à 2”665
4 Dario Cabanelas (Suisse) à 3”004
5 Enzo Geraci (France) à 5”508
6 Alessandro Giusti (France) à 8”023
7 Hugh Barter (Australie) à 8”685
8 Elliott Vayron (France) à 10”870
9 Souta Arao (Japon) à 11”395
10 Pierre-Alexandre Provost (France) à 14”114
11 Edgar Pierre (France) à 14”575
12 Pablo Sarrazin (France) à 15”025
13 Mateo Villagomez (Equateur) à 21”071
14 Romain Andriolo (France) à 23”658
15 Max Reis (Allemagne) à 23”814
16 Valentino Mini (Panama) à 23”945
17 Jeronimo Berrio (Colombie) à 25”624
18 Luciano Morano (France) à 26”291
19 Louis Pelet (France) à 28”712
20 Antoine Fernande (France) à 28”789
21 Pol Lopez Gutierrez (Andorre) à 55”906
22 Leny Réveillère (France) à 11 tours
23 Amir Sayed (Inde) à 12 tours
24 Enzo Richer (France) à 13 tours
MT : Yuto Nomura en 1’29”694 (moy. 145,9 km/h)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP

Nogaro et les Coupes de Pâques, une tradition qui a du bon !

Incontournable épreuve de lancement du Championnat de France FFSA des Circuits, les Coupes de Pâques ont lieu ce week-end sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro. Sept séries différentes entameront leur saison dans le Gers pour la plus grande joie d’un public assistant toujours en nombre à ces quatre jours d’action.

Toujours emmené par un Championnat de France FFSA GT faisant plus que jamais office de locomotive, le Championnat de France FFSA des Circuits entame ce week-end une nouvelle saison qui s’annonce particulièrement prometteuse. Comme le veut une excellente tradition, c’est à Nogaro que les disciplines phare du circuit en France se retrouveront une première fois cette année.

Libéré des contraintes sanitaires limitant le nombre de spectateurs, le Circuit Paul Armagnac mettra tout en œuvre pour faire de ses incontournables Coupes de Pâques un succès. Les essais débuteront le vendredi et se poursuivront le samedi avec une première course en fin de journée. Comme le veut la coutume, le programme des courses est toutefois concentré le dimanche et le lundi de Pâques. Avec sept séries différentes en piste, le menu est en tout cas très alléchant. En voici le détail !

Championnat de France FFSA GT : la quantité et la qualité

En proposant 41 GT4 sur la grille de départ à Nogaro, le Championnat de France FFSA GT confirme sa bonne santé et son attractivité. Répartis dans trois catégories (Pro-Am, Silver Cup et Am Cup) et représentant huit constructeurs différents, les participants constitueront un mix particulièrement intéressant avec des valeurs sûres et de nouveaux venus. Du côté des équipes aussi ce sera passionnant de voir de nouvelles structures tenter de bousculer des teams reconnus – parfois même au niveau international – tout au long des six épreuves figurant au calendrier.

Pas moins de 17 équipages se disputeront la couronne en Pro-Am avec notamment les ex-Champions de France FFSA GT Éric Debard (2009), Fabien Barthez (2013), Grégory Guilvert (2018, 2019 et 2020 en Pro-Am), Stéphane Tribaudini (Am Cup 2017), Rodolphe Wallgren (Am Cup 2018), Nicolas Gomar (Am Cup 2019), Valentin Hasse-Clot (Silver Cup 2021) et Pascal Huteau (Am Cup 2021).

Titré l’an dernier en Pro-Am, Thomas Drouet tentera la passe de deux, mais il sera engagé en Silver Cup cette fois. Le Toulousain retrouvera notamment sur sa route les champions de la catégorie en 2020, Ricardo van der Ende et Benjamin Lessennes. Ex-Champion de France FFSA GT lui aussi (en 2011 et 2012), Anthony Beltoise disputera sa première campagne en Silver Cup sur une Alpine. Enfin, le champion en titre Christophe Hamon et son équipier Michael Blanchemain partiront favoris en Am Cup.

Les deux courses de 60 minutes (dimanche 14h30 et lundi 14h05), avec un changement de pilote obligatoire, promettent en tout cas bien du spectacle. La chaîne YouTube GT World, les réseaux sociaux du championnat et ceux d’Automoto la chaine diffuseront les deux courses en direct. La première confrontation, disputée dimanche, pourra aussi être suivie en direct sur l’antenne d’Automoto la chaîne.

Championnat de France F4 : une nouvelle monoplace et un effectif prometteur

Certifié FIA et soutenu par la FFSA dans sa politique de formation et de détection des jeunes talents, le Championnat de France F4 débute à Nogaro. Sept meetings de trois courses chacun sont programmés en 2022, avec deux sorties hors des frontières françaises. Le plateau comptera 24 pilotes et sera très international, avec une moitié de Français et l’autre composée de 11 nationalités différentes.

Entre les redoublants, les kartmen confirmés débordant d’ambitions et les surprises à ne jamais négliger, il apparaît difficile de se lancer dans le moindre pronostic. Encadré par les experts de la FFSA Academy, le Championnat s’annonce à la fois compétitif et disputé. Son attrait sera renforcé par l’adoption de la nouvelle monoplace Mygale à moteur Renault Sport turbo, équipée du halo pour accroître la sécurité. Rappelons que la F4 française a formé des pilotes comme Pierre Gasly, Jean-Éric Vergne ou Théo Pourchaire.

Championnat de France FFSA Tourisme : une deuxième cuvée très prometteuse

Pour sa deuxième année d’existence, le Championnat de France FFSA Tourisme est plus attirant que jamais. Grâce notamment aux récompenses mises en jeu, dont une bourse d’une valeur de 50.000 euros pour passer en GT4, le tourisme à la française est la première marche de la pyramide SRO Motorsports Group. C’est aussi une compétition idéale pour les amateurs cherchant un championnat de qualité et bénéficiant de belles retombées en intégrant des meetings prestigieux.

Cette deuxième cuvée est marquée par un changement dans l’organisation des meetings avec désormais une course longue (50 minutes avec un départ dimanche à 17h40) en plus des deux sprints traditionnels de 25 minutes (lundi de Pâques à 9h30 et à 16h25). L’idée est d’encourager des duos à se partager une voiture et ainsi limiter les coûts. La couverture médiatique s’est aussi renforcée, la diffusion en direct sur la chaîne Youtube GT World et sur la page Facebook du championnat étant complétée par un partenariat avec Automoto la chaine qui retransmettra les meilleurs moments du week-end une semaine après l’événement.

Dans la catégorie reine, la classe TC, on assistera à un affrontement entre une douzaine de Peugeot 308 RC (dont celles des références internationales que sont Julien Briché et Teddy Clairet) et trois BMW M2 CS Racing Cup, avec les débuts en circuit du rallyman Jean-Mathieu Leandri (3e de la Coupe de France des Rallyes 2018). Le champion TCA-1 Julien-Jacob Cano étant passé en TC, la voie est libre pour sa succession dans cette classe réunissant les Peugeot RCZ RC alors qu’Enzo Carvalhido défendra sa couronne en TCA-2 avec sa Renault Clio Cup IV. En TCA-Light, trois féminines s’affronteront sur leurs Peugeot 208 RC : Margot Carvalhido (la sœur d’Enzo, qui sera associée à Frédéric Rondeau), Caroline Candas (Championne de France Féminine de Karting en 2020) et Ilona Bertapelle, fille de l’ex-pilote Patricia Bertapelle.

Porsche Carrera Cup France : tous face à Marvin Klein 

Un mois et demi après la séance d’essais officiels, le peloton de la Porsche Carrera Cup France 2022 sera de retour à Nogaro dans le cadre du Championnat de France des Circuits FFSA et des célèbres Coupes de Pâques, afin de disputer les deux premières courses de la saison. 

Parmi les 21 engagés, tous plus impatients les uns que les autres d’en découdre sur la piste, Il faudra surveiller de près les favoris : Marvin Klein (CLRT) champion 2021, Dorian Boccolacci et Alessandro Ghiretti (Martinet by Alméras) ou encore Evan Spenle (CLRT).  

À moins que ce soit les nouveaux prétendants qui s’emparent de la victoire ? Aaron Love (Pierre Martinet by Alméras), Louis Perrot (TFT Racing), Mathieu Martins (Junior Porsche Carrera Cup France – Pierre Martinet by Alméras) ou encore Bastian Buus (Allied Racing) pourraient bien donner du fil à retordre aux plus fidèles acteurs de la PCCF ! 

Cette année encore, le spectacle sera présent dans toutes les catégories : en Pro-Am, Jérôme Boullery et Sylvain Noël, tous deux chez Racing Technology, viseront le titre face à Clément Mateu (CLRT), Christophe Lapierre (Pierre Martinet by Alméras) ou encore Maxence Maurice (IMSA Performance). Dans la catégorie Am, Patrick Charlaix (TFT Racing), Sébastien Poisson, Stéphane Louard ou Sébastien Dussolliet (ABM) auront eux aussi soif de victoire. 

Clio Cup Series : un succès qui ne se dément pas

Toujours plus intense et disputée, la plus célèbre des formules de promotion respecte les traditions et revient à Nogaro pour donner le coup d’envoi de sa saison ! 

Héritière de la Coupe Renault 8 Gordini, la Clio Cup assure la présence continue de Renault sur les circuits depuis plus d’un demi-siècle tout en ayant déjà permis à des milliers de pilotes de faire leurs armes au volant. Forte de ses principes fondamentaux – accessibilité, performance et équité unique à cet échelon –, la catégorie ne cesse d’innover et de se renouveler tout en proposant un spectacle formidable.

Cette année marque le grand retour des séries régionales avec les Clio Cup France, Clio Cup Italia, Clio Cup Spain et Clio Cup Eastern Europe, sans oublier la Clio Cup Europe ayant vu 110 concurrents s’affronter à travers le continent l’an dernier.

Pour ce premier rendez-vous d’une saison qui en comptera quatorze, le plateau accueillera plus de trente pilotes pour des affrontements entre les spécialistes de la discipline, dont Nicolas Milan qui remet ses titres en jeu, des gentlemen drivers plus affûtés que jamais et des challengers ambitieux venus de tous les horizons.

Attachez vos ceintures et apprêtez-vous à vivre des batailles d’anthologie pare-chocs contre pare-chocs jusqu’au drapeau à damier !

Alpine Elf Europa Cup : nouvelle donne !

En Alpine Elf Europa Cup, les débats s’annoncent incroyablement disputés pour la cinquième campagne d’une discipline connaissant un succès grandissant depuis sa renaissance en 2018 ! Après avoir pleinement assuré son rôle de formule de promotion en voyant les ténors des dernières années faire le saut en Endurance ou en GT, la saison 2022 offrira une totale redistribution des chances puisqu’un seul pilote s’est déjà imposé en Alpine parmi les engagés à Nogaro.

Si plusieurs concurrents de qualité et gentlemen expérimentés sont au rendez-vous, la lutte promet d’être particulièrement féroce avec l’arrivée de nombreux vainqueurs dans d’autres catégories et de plusieurs espoirs du karting rêvant de bouleverser la hiérarchie dès leurs premiers tours de roues. Pour encore plus brouiller les lignes, il faudra également compter sur les grands débuts de Code Racing Development. Après avoir mené l’Alpine A110 Rally à la victoire scratch au Rallye d’Antibes, cette équipe s’attaque au circuit au sein d’un plateau plus étoffé que jamais puisque vingt-quatre A110 Cup seront au départ dans le Gers ! 

Dans ces conditions, difficile donc de désigner un favori avant Nogaro, où les deux courses devraient permettre d’établir les premières tendances pour la succession de Jean-Baptiste Mela !

Mitjet International : la confirmation

Pour sa première saison complète dans le cadre du Championnat de France FFSA des Circuits en 2021, la Mitjet International avait d’emblée connu un beau succès avec une moyenne de 37 voitures sur les grilles de départ. Une belle récompense et un encouragement pour Christophe Cresp, qui a repris les rênes de ce championnat en 2020, et Stéphane Roux, le Directeur Général ! Comme cela avait déjà été le cas l’an dernier, toutes les courses de la saison 2022 se dérouleront dans le cadre d’épreuves (co-)organisées par SRO Motorsports Group. Alors que la Mitjet se décline désormais en trois compétitions (France, Italie et Benelux), le championnat hexagonal débutera en force avec 41 voitures identiques (seule la carrosserie diffère quelque peu) au départ à Nogaro, dont 35 inscrites pour toute la saison. La Mitjet International a donc bien trouvé sa place dans le Championnat de France FFSA des Circuits et les quatre courses sprint programmées chaque week-end devraient réjouir les milliers de spectateurs attendus le long du Circuit Paul Armagnac pour ces Coupes de Pâques !

Communiqué Pôle Presse FFSA

ROUND 1 – NOGARO 16 – 18 AVRIL 2022 – 24 jeunes pilotes prêts à en découdre dans le Gers

Encadré par la FFSA Academy dans le cadre de sa politique fédérale de haut niveau, le Championnat de France F4 2022 s’annonce déjà comme un grand cru avec ses 24 pilotes issus de 11 nationalités ! Rendez-vous à Nogaro dès le week-end prochain.

Comme à son habitude, cette compétition à forte connotation internationale visitera quelques-uns des plus beaux circuits français, avec deux escapades en Espagne et en Belgique. Tout en restant le plus abordable des Championnats de F4 certifiés FIA en Europe, il continuera à mettre l’accent sur la formation, la détection, la performance et la sécurité, avec l’adoption de la nouvelle monoplace Mygale équipée du halo. Du 16 au 18 avril, les célèbres Coupes de Pâques donneront le coup d’envoi de cette nouvelle édition du Championnat de France F4, qui a formé des plusieurs centaines de pilotes depuis son lancement en 1993, comme Pierre Gasly, Jean-Eric Vergne ou Théo Pourchaire.

Qui succédera cette saison à Esteban Masson, lequel a triomphé en 2021 au terme d’une saison extrêmement disputée ? Avec 24 pilotes débordant d’ambitions et d’envie de se révéler, il apparaît difficile de se lancer dans le moindre pronostic. Côté Français, beaucoup peuvent s’enorgueillir d’une belle carrière en karting, tels Pablo Sarrazin (fils de l’ancien pilote de F1 et LMP1), Romain Andriolo, Enzo Peugeot, Elliott Vayron, Enzo Richer, qui ont eu tous les cinq l’occasion de courir de manière épisodique en F4 l’an passé, Lény Réveillère ou Louis Pelet. Alessandro Giusti (Champion de France F4 Junior en 2021), Enzo Geraci et Pierre-Alexandre Provost feront partie des redoublants à suivre de près. Comme le Franco-Américain Luciano Morano, qui a pris part à deux épreuves du Championnat en 2021, Antoine Fernande et Edgar Pierre auront à cœur de se mettre en valeur.

Un effectif prometteur et très international

Pas moins de 12 pilotes étrangers ont décidé de faire confiance à la FFSA Academy pour leurs débuts de carrière en monoplace. Parmi eux, deux pilotes japonais inscrits sous les couleurs du Red Bull Junior Team : Yuto Nomura et Souta Arao. Vainqueur de la Richard Mille Young Talent Academy fin 2020 et vice-Champion de France sortant, l’Australien Hugh Barter sera l’un des grands favoris. Il affrontera d’autres jeunes pilotes venus d’horizons lointains, mais attirés par les avantages de la F4 Academy, à l’image de l’Indien Amir Sayed, de l’Equatorien Mateo Villagomez, du Colombien Jeronimo Berrion et du Panaméen Valentino Mini.
Fort d’une intéressante expérience internationale en karting, le Belge Lorens Lecertua visera assurément le podium. Le peloton sera complété par l’Andorran Pol Lopez, l’Allemand Max Reis et le Suisse Dario Cabanelas, vice-Champion F4 Junior l’an passé.

Organisées dans le cadre de la prestigieuse et populaire série GT-FFSA, les Coupes de Pâques à Nogaro restent l’une des grandes classiques du calendrier du sport automobile français. Le Championnat de France F4 a très souvent pris l’habitude de démarrer sur le circuit du Béarn et ce sera encore le cas cette saison ! La monocoque carbone Mygale Genération 2 de 540 kg homologuée F4 FIA est prête à accueillir les 24 académiciens, qui partiront tous à armes égales avec une équité sportive garantie par les experts de la FFSA Academy.
La nouvelle monoplace est équipée du halo correspond aux normes de sécurité éditées par la FIA. Elle est motorisée par le Renault turbo à injection directe et bénéfice d’un solide partenariat avec le manufacturier de pneumatiques Pirelli.

Le vendredi, les pilotes profiteront de plusieurs sessions d’essais privés, juste avant le lancement officiel de la saison. Une séance d’essais libres de 30 mn et une séance d’essais qualificatifs de 25 mn composent le programme du samedi. Le meilleur tour de chaque pilote définira la grille de départ de la Course 1 et les 2e meilleurs tours la grille de la Course 3. Le départ de la Course 2 sera donné suivant l’ordre des essais qualificatifs, en inversant les positions pour les 10 premiers.

Tous les feux sont au vert, le Championnat de France F4 2022 peut commencer dans les meilleures conditions…

Programme F4 Nogaro 2022

Vendredi 15 avril : Essais privés (5 séances)
Samedi 16 avril : Essais libres (08:55 – 09:25) et essais qualificatifs (15:30 – 15:55)
Dimanche 17 avril : Course 1 (10:45 – 11:10) et Course 2 (16:50 – 17:15)
Lundi 18 avril : Course 3 (11:50 – 12:15)

Calendrier 2022

16 – 18 avril : Nogaro (France)
6 – 8 mai : Pau Ville (France)
13 – 15 mai : Magny-Cours (France)
28 – 30 juillet : Spa-Francorchamps (Belgique)
9 – 11 septembre : Lédenon (France)
16 – 18 septembre : Valencia (Espagne)
14 – 16 octobre : Paul Ricard (France)

Liste des engagés

N°4 Pablo Sarrazin (France)
N°5 Pol Lopez (Andorre)
N°6 Amir Sayed (Inde)
N°7 Dario Cabanelas (Suisse)
N°8 Romain Andriolo (France)
N°9 Lény Réveillère (France)
N°10 Alessandro Giusti (France)
N°11 Pierre-Alexandre Provost (France)
N°15 Yuto Nomura (Japon)
N°16 Luciano Morano (France)
N°23 Lorens Lecertua (Belgique)
N°25 Louis Pelet (France)
N°27 Edgar Pierre (France)
N°28 Max Reis (Allemagne)
N°33 Souta Arao (Japon)
N°36 Enzo Geraci (France)
N°37 Antoine Fernande (France)
N°46 Elliott Vayron (France)
N°66 Enzo Richer (France)
N°68 Hugh Barter (Australie)
N°69 Jeronimo Berrio (Colombie)
N°72 Mateo Villagomez (Equateur)
N°74 Enzo Peugeot (France)
N°77 Valentino Mini (Panama)

Suivez l’épreuve via le site ffsaacademy.org et les réseaux sociaux.

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP

RALLYE TERRE DES CAUSSES – BILAN

Mathieu Franceschi passe entre les flocons !

A l’issue d’un week-end marqué par les conditions hivernales dans l’ouest Aveyron, Mathieu Franceschi (Skoda Fabia Rally2 Evo) marque les premiers gros points de la saison en s’imposant à Capdenac et arrivera en leader du Championnat au Castine dans un mois. L’ex-pilote Rallye Jeunes  FFSA devance un brillant Matthieu Margaillan (Skoda Fabia R5), et Florent Todeschini (Ford Fiesta Rally2), qui parfaitement démarré sa saison. Toutes les images de cette épreuve sont à retrouver en exclusivité sur la chaine « Sport en France » dans l’émission ‘Moteurs’, le dimanche 10 avril à 10h !

LE RÉSUMÉ

Si François-Xavier Blanc (Volkswagen Polo R5) dans l’ES1, et Emmanuel Gascou (Citroën C3 Rally2) dans la spéciale suivante, ont tour à tour occupé la place de « leader », les deux pilotes ont été contraints à l’abandon lors de la première étape après être sortis de la route sans gravité.

Alors qu’il découvrait la Skoda Fabia Rally2 Evo ce week-end et malgré plusieurs choix de pneus ‘audacieux’, Mathieu Franceschi a pris les commandes de l’épreuve dès l’ES3 pour ne plus les quitter malgré la pression exercée par Matthieu Margaillan jusqu’à la dernière spéciale et une pénalité de dix secondes pour un pointage.

Derrière ces deux hommes au dessus du lot ce week-end, on retrouve le Champion de France Junior en titre, Florent Todeschini. Le jeune marseillais a parfaitement atteint les objectifs fixés avant le départ pour sa première au volant d’une quatre roues motrices.

Benjamin Clemencon (Hyundai i20 R5) et Cyrille Féraud (DS 3 WRC) complètent le top cinq et devancent au final Thierry Colney (Skoda Fabia R5), Jean-Marc Manzagol (Hyundai i20 R5) et Yannick Panagiotis (Citroën C3 Rally2).

Dans le cadre du Championnat Deux Roues Motrices, on souligne la performance de Louis Constant (Peugeot 208 Rally4) qui triomphe devant Nazim Bangui (Peugeot 208 Rally4) et Jean-Paul Monnin (Renault Clio Rally5). Longtemps leader, Réhane Gany a perdu tout espoir de bien figurer suite à une crevaison dans l’ES8.

En Clio Trophy France Terre, Jean-Paul Monnin inaugure le palmarès de la saison 2022. Romain Di Fante menait la troupe des Renault Clio Rally5 avant de sortir de la route dans l’ES8. Florian Bouchonneau et Sam Taveneau accompagnent Monnin sur le podium final.

Jean-Luc Morel est le premier vainqueur du Trophée National Terre Yacco en imposant sa Subaru Impreza N4 tandis que Jean-Manuel Beuzelin (Lancia Delta Intégrale) s’est montré impérial en Championnat de France des Rallyes Terre VHC.

ILS ONT DIT

Mathieu Franceschi (Skoda Fabia Rally2 Evo), vainqueur : « C’est bien pour la suite du Championnat. Nous nous sommes un peu mis des bâtons dans les roues avec les choix de pneumatiques. Il n’y a pas de grand écart à l’arrivée. Le prochain objectif est de ne pas perdre de temps au début du rallye. »

Matthieu Margaillan (Skoda Fabia R5), deuxième : « Je suis content de la progression dans mon pilotage ! »

Florent Todeschini (Ford Fiesta Rally2), troisième : « Je suis ravi. C’est un super apprentissage même si j’ai fait beaucoup de petites erreurs. J’ai perdu du temps du coup mais ça fait partie du jeu. »

LE BILAN

10 épreuves spéciales

Meilleurs temps : Franceschi 4, Margaillan 4, Gascou 1, Blanc 1. 

Leaders :
ES1 : Blanc
ES2 : Gascou
ES3 à ES10 : Franceschi

Classement final provisoire :

  1. Franceschi/Baud (Skoda Fabia Rally2 Evo) en 1h35m59s3
  2. Margaillan/Margaillan (Skoda Fabia R5) + 11s4
  3. Todeschini/Barral (Ford Fiesta Rally2) + 1m20s9
  4. Clemencon/Fouret (Hyundai i20 R5) +3m06s4
  5. Feraud/Craen (DS 3 WRC) + 3m30s5
  6. Colney/Zingle (Skoda Fabia R5) +4m10s4
  7. Manzagol/Maurin (hyundai i20 R5) + 4m43s6
  8. Panagiotis/Panagiotis (Citroën C3 Rally2) +6m00s4…

LES PODIUMS PROVISOIRES


CHAMPIONNAT DE FRANCE TERRE DEUX ROUES MOTRICES :1. Constant/Coppa (Peugeot 208 Rally4) en 1h48m11s3
2. Bangui/Augé (Peugeot 208 Rally4) + 6s6
3. Monnin/Gilliot (Renault Clio Rally 5) + 1m50s8…

CLIO TROPHY FRANCE TERRE :
1. Monnin/Gilliot (Renault Clio Rally 5) en 1h50m02s1

2. Bouchonneau/Rey (Renault Clio Rally 5) + 14s6

3. Taveneau/Boyer (Renault Clio Rally 5) + 31s6…

TROPHEE NATIONAL TERRE YACCO :1. Morel/Delpech (Subaru Impreza N4) en 1h46m23s8

2. Jacquot/Grandemange (Subaru Impreza N4) + 0s1

3. Bekaert/Escartefigue (Subaru Impreza N4) + 1m31s3…

CHAMPIONNAT DE FRANCE VHC :
1. Beuzelin/Ducousso (Lancia Delta Integrale) en 1h46m06s5

2. De Mevius/Leyh (Mazda 323 GTX) + 1m46s0

3. De Hemptinne/Brion (Ford Escort RS 2000) + 5m02s1…


PRINCIPAUX ABANDONSFrançois-Xavier Blanc (Volkswagen Polo R5) sortie de route sans gravité dans ES3, Emmanuel Gascou (Citroën C3 Rally2) sortie de route sans gravité dans ES5, Christian Marti (Mitsubishi Lancer Evo9) mécanique après ES6, Loïc Astier (Peugeot 208 Rally4) sortie de route sans gravité dans ES6, Jean-Baptiste Franceschi (Mitsubishi Lancer Evo IX) mécanique après ES7, Romain Di Fante (Renault Clio Rally5) sortie de route sans gravité dans ES8…

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Rallye Terre de Castine, 6 – 8 mai

CLASSEMENTS CHAMPIONNATS Tous les classements sont à retrouver sur www.ffsa.org

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo DPPI

FFSA Logo

Covid-19 – Protocole sanitaire pour les épreuves FFSA

La Fédération Française du Sport Automobile (FFSA) a établi le présent protocole formalisant des recommandations sanitaires adaptées à l’organisation des manifestations de sport automobile et de karting, dans la mesure des informations communiquées à date par les autorités gouvernementales.

Le présent protocole détermine les fondamentaux à mettre en place lors de toutes les manifestations et en toutes circonstances. Il a également pour vocation de servir de base aux protocoles qui pourraient être défi nis par les diff érents organisateurs.

Le présent protocole pourra faire l’objet de modification(s) suivant l’évolution de la situation sanitaire et des prises de décisions gouvernementales. Il est également soumis à l’appréciation des autorités administratives locales compétentes.

La FFSA recommande le téléchargement et l’utilisation de l’application TAC « Tous Anti-Covid », notamment pour la mise en place du passe vaccinal (annexe 1 du présent protocole).

En toute hypothèse, les organisateurs doivent veiller à prendre toutes les mesures de précautions nécessaires et faire scrupuleusement respecter les recommandations ci-après. Il est fait appel aux sens des responsabilités et au civisme de tous les acteurs de nos manifestations pour permettre la mise en œuvre de ces mesures susceptibles de prévenir les risques de propagation du virus.

L’efficacité du protocole sanitaire ne tiendra que si celui-ci est appliqué de façon collective et en responsabilité.

RALLYE TERRE DES CARDABELLES – BILAN

Emmanuel Gascou s’impose sur le fil !

Au terme d’un superbe duel avec Arnaud Mordacq (Skoda Fabia R5), Emmanuel Gascou (Citroën C3 Rally2) s’offre sa première victoire en Championnat de France des Rallyes Terre et s’affirme comme un candidat au titre ! Les deux hommes devancent Stéphane Consani (Skoda Fabia R5) qui s’est bien repris en fin de rallye pour s’offrir la dernière marche du podium. Toutes les images de cette épreuve sont à retrouver en exclusivité sur la chaine « Sport en France »  dans l’émission ‘Moteurs’ ,le dimanche 17 octobre à 10h !

LE RÉSUMÉ

Déjà impressionnant en Lozère pour sa découverte de la Citroën C3 Rally2, Emmanuel Gascou a confirmé ce week-end en remportant une de ses épreuves favorites. Le pilote Ardéchois s’est offert un superbe duel avec Arnaud Mordacq tout au long du week-end. Séparés par moins de deux secondes à l’arrivée, les deux hommes ont tout simplement dominé cette course en signant la majorité des meilleurs temps et en s’échangeant le fauteuil de leader à plusieurs reprises.

Stéphane Consani récupère le bronze après avoir réalisé une belle deuxième journée de course. En retrait hier à cause notamment de problèmes de freins, le pilote de la Skoda Fabia R5 est parvenu à hausser le rythme aujourd’hui. Grâce à ce nouveau podium il reste plus que jamais dans la course au titre.

De retour après deux ans d’absence sur la terre, François-Xavier Blanc termine au quatrième rang. Sur une Hyundai i20 R5, l’Aveyronnais aurait pu viser plus haut mais une crevaison dans l’ES7 en a décidé autrement. Le top cinq est complété par Léo Rossel, le pilote du Collectif Espoirs FFSA 2021 qui a réalisé une course sage aux commandes de sa Ford Fiesta Rally2. Il devance un surprenant Florian Condamines, très à l’aise au volant d’une Skoda Fabia R5.

Derrière ces six pilotes, on retrouve les deux hommes forts du Championnat cette saison, Benjamin Clemencon (Hyundai i20 R5) et Cyrille Féraud (Citroën C4 WRC). Ce dernier est parvenu à contenir Eric Rousset pour le gain de la huitième place ce qui lui permettra d’arriver à Courthézon en tête du Championnat !

Assuré du titre en ‘CFRJ’ depuis quinze jours et le Rallye Coeur de France – Région Centre Val de Loire, Florent Todeschini (Ford Fiesta R2J) à terminé sa saison avec panache et un nouveau succès. Le Champion de France des Rallyes Junior 2021* devance à Millau le pilote Rallye Jeunes FFSA, Terence Callea (Ford Fiesta R2J) et Matteo Chatillon (Ford Fiesta R2J).

En Clio Trophy France Terre, Bastien Bergounhe (Renault Clio RS Rally 5) s’offre un succès à domicile en précédant de moins de deux secondes, Quentin Ribaud (Renault Clio RS Rally 5), qui peut regretter sa crevaison subie hier, et Jean-Paul Monnin (Renault Clio RS Rally 5).

Julien France impose sa DS 3 R3 dans le cadre du Championnat Deux Roues Motrices et devance au final les vainqueurs des deux formules de promotion, Florent Todeschini et Bastien Bergounhe.

ILS ONT DIT

Emmanuel Gascou (Citroën C3 Rally 2), vainqueur : « Je suis très content de l’emporter ici, c’est beaucoup d’émotions ! Nous sommes deux anciens de la terre avec deux voitures différentes et deux manufacturiers différents, c’était un beau combat. C’est beau le sport automobile quand c’est comme ça ! Jamais je ne pensais pouvoir remporter ce rallye un jour, je suis passé près à deux reprises mais là c’est top. »

Arnaud Mordacq (Skoda Fabia R5),deuxième : « C’était une belle bataille et Manu a fait un sacré temps dans la dernière spéciale, bravo à lui ! »

Stéphane Consani (Hyundai i20 R5), troisième : « C’est bien d’être là. Nous marquons encore des points au terme d’un rallye difficile. Nous avons été pénalisés hier par des problèmes de freins qui étaient encore présents aujourd’hui dans un moindre mesure. Malgré tout, nous sommes encore sur le podium et tout se jouera au Vaucluse. »

LE BILAN

10 épreuves spéciales

Meilleurs temps : Gascou 4 dont 1 ex-aequo, Mordacq 4 dont 1 ex-aequo, Blanc 2, Consani 1. 

Leaders :
ES1 : Mordacq
ES2 : Gascou
ES3 à ES8 : Mordacq
ES9 à ES10 : Gascou

Classement final provisoire :

  1. Gascou/De Turckheim (Citroën C3 Rally 2) en 1h34m46s8
  2. Mordacq/Ratier (Skoda Fabia R5) + 1s9
  3. Consani/De La Haye (Skoda Fabia R5) + 40s5
  4. Blanc/De Turckheim (Hyundai i20 R5) + 50s6
  5. Rossel/Mercoiret (Ford Fiesta Rally2) + 1m25s4
  6. Condamines/Jolé (Skoda Fabia R5) + 2m50s3
  7. Clemencon/Fouret (Hyundai i20 R5) +2m54s2
  8. Feraud/Duchemin (Citroën C4 WRC) + 3m20s0…

LES PODIUMS PROVISOIRES

CHAMPIONNAT DE FRANCE TERRE DEUX ROUES MOTRICES :1. France/Haddad (DS 3 R3) en 1h46m30s1
2. Todeschini/Barral (Ford Fiesta R2J) + 24s7
3. Bergounhe/Descharne (Renault Clio RS Rally 5) +32s9…

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES JUNIOR : 

1. Todeschini/Barral (Ford Fiesta R2J) en 1h46m54s8
2. Callea/Maillefert (Ford Fiesta R2J) + 1m03s9
3. Chatillon/Ricou (Ford Fiesta R2J) + 4m24s4…

CLIO TROPHY FRANCE TERRE :
1. Bergounhe/Descharne (Renault Clio RS Rally 5) en 1h47m03s0

2. Ribaud/Ascensio (Renault Clio RS Rally 5) + 1s7

3. Monnin/Gilliot (Renault Clio RS Rally 5) + 16s6…


PRINCIPAUX ABANDONSVictor Deygas (Ford Fiesta R2J) mécanique dans ES6, Eric Mauffrey (Mitsubishi Lancer Evo6) mécanique dans ES6, Damien Daumas (Citroën C3 Rally2) mécanique après ES4, Marcel Abad (Renault Clio RS Rally5) hors-course – délai dépassé…

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Rallye Terre de Vaucluse, 12 – 14 novembre

CLASSEMENTS CHAMPIONNATS Tous les classements sont à retrouver sur www.ffsa.org

*sous réserve de la publication officielle des résultats

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo © FR MEDIA LIVE

Finale des Rallyes 2021 – Les Qualifiés de la Ligue du Sport Automobile Occitanie Pyrénées

La Finale des Rallyes 2021 arrivant à grands pas, nous sommes heureux de vous annoncer les équipages qui représenteront notre Ligue Occitanie-Pyrénées.

Nous serons avec eux lors de cette manifestation avec la présence de notre stand au Village des Ligues. Venez nombreux les soutenir et les encourager sur les routes du Centre-Val de Loire.