Autocross et Sprint Car à Aydie: Présentation Championnat

Aydie accueillera ce weekend sur l’un des plus beaux tracés de France, la sixième épreuve du championnat et de la coupe de France d’Autocross et de Sprint-Car. 

SPRINT GIRLS : injustement récompensé à Bourges, Léa POSTERLE est l’ultra-favorite ce weekend. En proie à quelques soucis depuis le début de saison, elle a prouvé qu’elle était dans le match lors de la dernière épreuve. Bien sûrr les favorites du Championnat seront ses principales concurrents, Elisa CHEVILLON (ROSCROSS), Chloé LEROY (ROSCROSS), Mendy HOLLEY (SQUAL’CAR), Lola MORETON (CAMOTOS), Marianne PARTHENAY (CAMOTOS). Une autre habituée du Championnat sera dans son jardin ce weekend, c’est Laura CABDEBOSQ (MMS), celle qui connaît déjà le chemin des podiums pourrait bien créer la surprise à domicile. D’autres pilotes régionales seront là, Emma DUPOUTS (2JS), Laura MAILHES (G-SPEED) ou encore Malory CANADELL (MMS).

MAXI TOURISME : mon dieu que le spectacle sera grandiose dans cette division ? Pourquoi ? parce que le tracé est fait pour cela, il permet aux pilotes de se régaler grâce à ses dénivelés et ses parties sinueuses. Ils seront 16 à faire le déplacement. A noter l’absence de Freddy POULAIN, après une sortie de piste assez sévère à Bourges. Les autres clients de la division seront présents, Guilaume LEDUC (PEUGEOT 206), Stéphane GENET (PEUGEOT 208), Anthony LANOE (POLO) tandis que de nombreux pigistes feront le déplacement. Julien ISNARD (MEGANE), Sébastien MERCIER (PEUGEOT 208), Sébastien ARMAND (MEGANE) sont annoncés tandis que d’autres locaux seront là, Sylvain VICENTE (ALPINE), Mathieu GIMENEZ (CLIO), Thierry FABENS (PEUGEOT 206), Yann MAUGER (BMW) ou encore Francis GARCIA (PEUGEOT 206).   

BUGGY 1600 :  Quel coup de théâtre va encore nous réserver cette division ce weekend ? Seulement 2,5 points séparent les 3 hommes de tête. Damien CREPEAU (PROPULSION) est en tête devant Alex THEUIL (ZEDEK) et Paul-Mathieu FAUCONNIER (CAMOTOS). Nous avons pu retrouver Edouard VIGNAL (SPEED CAR), performant sur la dernière épreuve, à Aydie, sa terre d’adoption, il sera à suivre.  Parmi les pilotes du SUD, Adrien BROGNARA (SPEDD CAR) viendra bousculer la hiérarchie tandis que Kevin NAVAIL (MMS) dit confirmer les bonnes impressions laissées sur les dernières épreuves. Xabi ETCHEGARAY (ZEDEK), Philippe CIRIA-ROCCA (PETERS) et Mickaël DUCLAUD (SPEEDCAR) seront les petits nouveaux de la catégorie. 

Super SPRINT : Après avoir remporté la dernière épreuve, Yoann GILLOUIN (Will’OZ) s’est emparé de la tête du championnat devant Loïc MAULNY (ROSCSROSS), absent surprise de la dernière finale. Avec 30 pilotes au départ ce weekend, ils seront nombreux à pouvoir décrocher un podium. Vincent PRIAT (MYGALE) est de plus en plus à l’aise avec le Mygale tandis que Nicolas LANGHENDRIES (SQUAL’CAR) a montré qu’il était en passe de rejoindre le podium. Jason REINHARD sera à la maison et présentera son nouveau châssis SPEED-CAR avec lequel il progresse fortement. Nathan GRASSIES (GRX) sera lui aussi en voisin sur cette épreuve. Le Toulousain, Cédric PERES (CAMOTOS) sera à surveiller de près.

SUPER BUGGY : Avec une quinzaine de pilots engagés ce weekend, le spectacle offert par les formules 1 de la terre sera impressionnant. Axel TEYGNIER et Laurent JACQUIER, tous deux sur ALFA RCAING font partie des favoris tout comme Geoffrey LEJEUNE (FAST&SPEED) ou encore Anthony LANOE (TRANCKLINE). Gilles LABROSSE (ART) devrait aussi être au départ tandis que Sébastien BOUCARD, leader du classement, ne devrait pas faire de nouvelles apparitions cette année après un accident sur une épreuve régionale.

Classement :

SPRINT GIRLS :

1)    Elisa CHEVILLON (314 pts)

2)    Lola MORETON (241 pts)

3)    Mendy HOLLEY (236 pts)

MAXI TOURISME :

1)    Anthony LANOE (280 pts)

2)    Stéphane GENET (277 pts)

3)    Guillaume LEDUC (253,5 pts)

BUGGY 1600 :

1)    Damien CREPEAU (238,5 pts)

2)    Alexandre THEUIL (238 pts)

3)    Paul-Mathieu FAUCONNIER (236 pts)

SUPER SPRINT :

1)    Yoann GILLOUIN (265,5 pts)

2)    Loïc MAULNY (254 pts)

3)    Olivier BARRE (230,5 pts)

SUPER BUGGY :

1)    Sébastien BOUCARD (221 pts)

2)    Axel TEYGNIER (215 pts)

3)    Laurent JACQUIER (214 pts)

Horaires :

– SAMEDI 2 Juillet : 

Warm-Up à partir de 8h00

Essais Chronométrés à partir de 9h30

Manche qualificatives A et B à partir de 13h30

 – DIMANCHE 3 Juillet : 

Manche qualificative C à partir de 8H30 

Demi-finales à partir de 11h30

Suite des demi-finales à partir de 13h30 

Finale à partir de 15h30 

L’ensemble des courses seront à suivre en direct sur Youtube sur notre chaîne OFACTV à partir de 9h15 le Samedi.

Communiqué Pôle Presse FFSA / photo ADECOM

Public et spectacle pour le Championnat de France FFSA des Circuits à Albi

Annoncée comme changeante, la météo aura finalement été plutôt clémente durant le 78e Grand Prix d’Albi, troisième épreuve du Championnat de France FFSA des Circuits. Avec le FFSA GT, le FFSA Tourisme, la Mitjet International et la Coupe Caterham, les 12.000 spectateurs recensés se sont régalés.

Le Grand Prix d’Albi a confirmé son statut de rendez-vous populaire du sport automobile français. Vendredi, la parade au pied de la célèbre cathédrale Sainte-Cécile fut un premier moment fort. Durant le week-end, le paddock ouvert à tous a vu les spectateurs déambuler et apprécier le plateau du Championnat de France FFSA GT avec des marques aussi prestigieuses qu’Audi, Alpine, Aston Martin, BMW, Mercedes-AMG, Porsche et Toyota. Et pour couronner le tout, les courses ont été spectaculaires et les orages annoncés ont épargné un meeting qui, avec 12.000 spectateurs, fut une réussite.

Championnat de France FFSA GT : les trois championnats plus ouverts que jamais

Un constat s’impose après ce rendez-vous dans le Tarn, qui marquait le cap de la mi-saison : la cuvée 2022 du Championnat de France FFSA GT est un très grand cru tant la bagarre est intense dans les trois catégories.

Par deux fois, c’est une voiture de la Silver Cup qui a franchi en premier la ligne d’arrivée à Albi. Samedi, la Mercedes-AMG GT4 #88 de Thomas Drouet et Paul Evrard pensait avoir réalisé une très bonne opération au championnat, mais une hauteur de caisse insuffisante conduisait au déclassement de l’équipage. La victoire revenait donc à Hugo Chevalier et Enzo Joulié sur l’autre Mercedes-AMG de l’équipe Akkodis ASP. Dimanche, Thomas Drouet et Hugo Chevalier se disputaient la deuxième place en Silver Cup quand ils se sont accrochés, la #87 de Chevalier-Joulié étant contrainte à l’abandon alors que Drouet et Evrard prenaient la deuxième place. Si on a manqué de régularité dans le clan Akkodis ASP, ce n’est pas le cas pour Ricardo van der Ende et Benjamin Lessennes. Deuxièmes samedi et vainqueurs dimanche sur la BMW M4 GT4 de l’Espace Bienvenue, les champions 2020 de la Silver Cup se sont relancés dans un championnat où la régularité de Roee Meyuhas et Erwan Bastard (Audi R8 LMS GT4 #14 – Saintéloc Racing) fait mouche actuellement, ce duo clôturant la demi-saison en tête.

Vainqueurs samedi en Pro-Am, Rudy Servol et Nicolas Prost semblaient partis pour signer un implacable doublé et une quatrième victoire de catégorie en six courses. Une crevaison lente sur l’Alpine A110 GT4 #36 de l’équipe CMR les a toutefois repoussés à la deuxième place lors de la seconde course. Grâce à cette victoire offerte dans le dernier tour, Olivier Jouffret et Éric Trémoulet (Mercedes-AMG GT4 #64 – Team Jouffruit by Vic’Team) ne comptent que 12 points de retard sur les pilotes de l’Alpine. Derrière ces deux équipages, l’écart commence à se creuser. Trois duos sont au coude à coude pour la troisième place provisoire : Julien Piguet-Alban Varutti (Porsche 718 Cayman GT4 RS Clubsport #10 – AVR-Avvatar), Jim Pla-Fabien Barthez (Mercedes-AMG GT4 #16 – Akkodis ASP) et Valentin Hasse-Clot-Romano Ricci (Aston Martin Vantage AMR GT4 #13 – Mirage Racing).

Leaders du championnat de la Am Cup en arrivant à Albi, Jean-Charles Rédélé et Laurent Coubard croyaient avoir perdu gros après l’accrochage les ayant contraints à l’abandon samedi. Ce dimanche, les pilotes de l’Alpine Bodemer Auto ont profité d’un accrochage entre Pierre-Arnaud Navarro (Alpine A110 GT4 #138 – JSB Compétition) et Kevin Jimenez (Aston Martin Vantage AMR GT4 #72 – GPA Racing) pour s’offrir leur deuxième victoire de l’année et reprendre les commandes au championnat. Vainqueurs samedi après être partis de la dernière position, Michaël Blanchemain et Christophe Hamon (Audi R8 LMS GT4 #69 – Team Fullmotorsport) comptent 15 points de retard. À 23 longueurs des leaders, la paire Florent Grizaud-Kevin Jimenez (Aston Martin Vantage AMR GT4 #72 – GPA Racing) devrait aussi avoir son mot à dire dans la course au titre. La deuxième moitié de la saison, qui débutera par la SRO Speedweek sur le Circuit de Spa-Francorchamps (22-24 juillet), promet d’être terriblement passionnante.

Championnat de France FFSA Tourisme : Teddy Clairet toujours invaincu à la mi-saison

Donné comme grand favori du Championnat de France FFSA Tourisme, Teddy Clairet (Peugeot 308 RC #20 – Team Clairet Sport) n’en finit pas d’enchaîner les victoires. Toujours invaincu, le pilote de Clamart (en Île-de-France) semble en route vers la bourse de 50.000 euros promise au champion pour favoriser son ascension vers le Championnat de France FFSA GT. S’il n’y a guère eu de suspense pour la victoire, le spectacle a souvent été à la hauteur pour les places d’honneur avec des luttes portière contre portière, des dépassements, des touchettes…

En montant sur la deuxième marche du podium au terme des deux premières courses d’Albi, Jean-Mathieu Leandri (BMW M2 CS Racing #18 – VSF Sports – Amplitude Automobile) a confirmé sa montée en puissance. Le triple champion de Corse des rallyes apprend les spécificités des courses en peloton et ses progrès sont indiscutables, au point de pouvoir revendiquer en fin d’année une place sur le podium final du championnat.

Du haut de ses 18 ans, Vincent Bouteiller (Peugeot 308 RC #12 – JSB Compétition) profite pleinement de ce Championnat de France FFSA Tourisme pour se faire les dents. Avec trois podiums, il s’est isolé à la deuxième place du championnat dans son duel face à Sébastien Thome (Peugeot 308 RC #19 – Team Clairet Sport). Le déplacement dans le Tarn aurait pu être meilleur pour Florian Teillais et Benoit Eveillard. Quatrième de la course longue samedi, la BMW M2 CS Racing #41 de VSF Sports – Amplitude Automobile renonçait après une sortie de piste de Florian dimanche matin. Un podium de Benoit pour conclure le week-end mettait toutefois du baume au cœur du duo.

Mitjet International : Des courses à rebondissements et trois vainqueurs différents

Les pilotes nous ont gratifié de quatre très belles courses au volant de leur Mitjet 2L, dans le cadre du 78e Grand Prix d’Albi, sous les yeux de plusieurs milliers de personnes.

Les conditions météorologiques étaient idéales pour les deux premières confrontations qui ont vu, le leader du championnat, Romain Favre (VPS Racing) s’adjuger les deux victoires du jour, au scratch et en Junior, non sans ressentir la pression de ses adversaires, à commencer par les pilotes de la formation K-WORX.

Pour sa première saison complète en Mitjet, l’écurie fait forte impression avec un triplé obtenu dimanche matin, en course 3, emmené par Younès Karbid qui s’offre par la même occasion, un premier succès au général, en plus du classement Junior, devant ses équipiers Florian Rousseau-Ricci et Benoît Castagné. Quelques heures plus tard, c’était à l’Albigeois de K-WORX, Benoît Castagné, de rafler la mise et d’emmener un doublé en course 4, devant Florian Rousseau-Ricci 2e, décrochant sa toute première victoire en Junior. Le podium scratch fut complété par Romain Favre, 2e en Junior.

Les passes d’armes ont été musclés en Gentleman, mais Manu Damiani (GTDRIVE), en course 1, puis Jérémy Lourenço (Génération Stunt) en course 2, et enfin, le local de l’étape Sébastien Loiret-Fournier (DS Event) en course 3 et 4, se sont imposés. 

La saison 2022 du Trophée Mitjet 2L France se poursuivra fin août, à Barcelone, après une trêve estivale bien méritée. Romain Favre arrivera en tête du championnat avec un leadership conforté.

Coupe Caterham 420R : Action, intensité et spectacle

Le circuit d’Albi était le théâtre de la 3ème manche de la coupe Caterham 420 R 2022. Pour cet évènement exceptionnel, en ouverture du FFSA GT4, 38 voitures étaient de la partie. Action, intensité, spectacle ; ces mots peuvent résumer à eux seuls le rendez-vous en terre albigeoise.

La première course du week-end a été remportée par le jeune et talentueux Mathys Jaubert (Palmyr). A 17 ans, celui qui a remporté la Caterham Roadsport en 2021, a de nouveau impressionné en piste, maîtrisant parfaitement son sujet. Bastien Gassin et David Leguem du CDF Racing complètent le podium au bout d’une formidable course !

Dimanche, et toujours avec un public nombreux, Jaubert a remporté de justesse devant Bastien Gassin la seconde course du week-end. David Leguem complète de nouveau le podium, profitant d’un accrochage entre Henri Bizet (Palmyr) et Jérémy Azar (Rossel Sport) dans les derniers mètres de course. Prochain rendez-vous pour la Coupe Caterham, les 15, 16 et 17 Juillet, sur le circuit de Pau-Arnos, qui verra se réunir les 3 plateaux Academy, Roadsport et 420R, pour toujours autant de plaisir !

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo SRO

Le Championnat de France FFSA des Circuits dans la tradition au Grand Prix d’Albi

Le circuit d’Albi, tracé autour de l’aérodrome tarnais, est un lieu chargé d’histoire dans le paysage du sport automobile français. Et son épreuve phare, le Grand Prix d’Albi, est une tradition pour des spectateurs toujours présents en nombre. C’est dans ce cadre que le Championnat de France FFSA GT et le Championnat de France FFSA Tourisme se produiront en ce dernier week-end de juin. L’affiche sera complétée par la Mitjet International et la Coupe Caterham 420R.

Même s’il a dû évoluer pour s’adapter aux contraintes modernes, notamment avec la création de chicanes, le circuit d’Albi fait partie du patrimoine sportif français. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes ! C’est en effet la 78e fois que le Grand Prix d’Albi figure au calendrier. Toujours très populaire, le rendez-vous permettra de voir en piste quatre séries ces 24, 25 et 26 juin. Sans oublier la parade, qui verra les concurrents du Championnat de France FFSA GT se diriger vers le centre-ville vendredi soir (dès 18h30) pour se ranger à l’ombre de la superbe cathédrale Sainte-Cécile, classée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Ce sera assurément un moment de partage entre les fans et les acteurs de la compétition phare des circuits français. En attendant, voici le guide pour profiter au mieux de ce week-end dans le Tarn.

Championnat de France FFSA GT : dernière chance avant la mi-saison

Avec un plateau de trente-neuf GT4 et une lutte plus intense que jamais dans les trois catégories, le Championnat de France FFSA GT s’apprête à terminer sa première moitié de saison en force ! Seuls doubles vainqueurs en Pro-Am depuis le début de cette année, Nicolas Prost et Rudy Servol (Alpine A110 GT4 #36 – CMR) arrivent à Albi en leaders du championnat. Avec cinq équipages – représentant cinq constructeurs différents – groupés en moins de 10 points, la bagarre en tête du classement est toutefois plus intense que jamais. Éric Trémoulet et Olivier Jouffret (Mercedes-AMG GT4 #64 – Team Jouffruit by Vic’Team) n’ont qu’un point de retard sur les leaders et… un point d’avance sur Julien Piguet et Alban Varutti (Porsche 718 Cayman GT4 RS Clubsport #10 – AVR Avvatar). Derrière ces trois équipages ayant au moins remporté une course, les duos Arno Santamato-Rodolphe Wallgren (Audi R8 LMS GT4 #888 – CSA Racing) et Romano Ricci-Valentin Hasse-Clot (Aston Martin Vantage AMR GT4 #13 – Mirage Racing) comptent respectivement 9 et 10 longueurs de retard sur les leaders du classement provisoire.

Le meeting de Magny-Cours a passablement modifié la hiérarchie dans la Silver Cup. Grâce à un deuxième podium cette année, Erwan Bastard et Roee Mayuhas (Audi R8 LMS GT4 #14 – Saintéloc Racing) sont co-leaders du championnat. Thomas Drouet et Paul Evrard (Mercedes-AMG GT4 #88 – Akkodis ASP), qui ont profité de leur succès lors de la course 2 de Magny-Cours, se sont toutefois totalement relancés et ils comptent le même nombre de points. Champion Pro-Am en 2021, Thomas Drouet entretient son rêve d’une deuxième couronne consécutive… En tête du classement provisoire après Nogaro, Hugo Chevalier et Enzo Joulié (Mercedes-AMG GT4 #87 – Akkodis ASP) ont perdu du terrain à Magny-Cours. Avec 17 points de retard, ils n’ont toutefois pas dit leur dernier mot, pas plus que Benjamin Lessennes et Ricardo van der Ende (BMW M4 GT4 #17 – L’Espace Bienvenue).

Pilotes de l’Alpine #76 de Bodemer Auto, Laurent Coubard et Jean-Charles Rédélé affichent une régularité payante en Am Cup. Avec une victoire et trois deuxièmes places, les vice-champions 2021 ont pris le large au championnat dans la Am Cup par rapport aux grands favoris, le champion 2021 Christophe Hamon et Michael Blanchemain. Après l’abandon de l’Audi R8 LMS GT4 du Team Fullmotorsport lors de la dernière course en date, pas moins de 23 points les séparent des hommes de tête. Entre ces deux duos, les « rookies » en FFSA GT que sont Florent Grizaud et Kevin Jimenez s’affirment comme les révélations de ce début de saison en occupant le deuxième rang. Avec l’Aston Martin Vantage AMR GT4 de l’équipe albigeoise GPA Racing, ils évolueront en outre pratiquement à domicile ce week-end.

Championnat de France FFSA Tourisme : qui pour battre Clairet ?

Après Nogaro et Magny-Cours, le Championnat de France FFSA Tourisme vivra la troisième épreuve de la saison ce week-end à Albi. Invaincu lors des deux premiers rendez-vous, Teddy Clairet (Peugeot 308 RC #20 – Team Clairet Sport) entend bien accroître son avance au championnat.

Avec 150 unités marquées, Teddy compte plus du double des points par rapport à Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition) et Sébastien Thome (Peugeot 308 RC #19 – Team Clairet Sport). Derrière ce trio de tête, le jeune Vincent Bouteiller (Peugeot 308 RC #12 – JSB Compétition) rêve d’une première victoire dans le championnat. Actuellement la mieux placée des pilotes BMW, Carla Debard occupe une très belle 5e position dans le classement provisoire. Sur ses terres, la jeune Albigeoise au caractère bien trempé entend bien viser un autre podium avec sa M2 CS Racing de Debard Automobiles by Racetivity. Au volant des bavaroises de VSF Sports – Amplitude Automobile, le rallyman Jean-Mathieu Leandri (#18) et la paire composée de Florian Teillais et Benoit Eveillard (#41) auront aussi des ambitions sur le tracé longeant l’aérodrome d’Albi.

Mitjet International : la compétition reprend ses droits à Albi

Le Grand Prix d’Albi marquera-t-il un tournant dans la lutte pour le titre comme ces deux dernières années ? Il faudra suivre attentivement les quatre courses au programme du week-end albigeois pour connaître la réponse…

Le public passionné pourra profiter d’une lutte intense entre les 33 protagonistes en lice pour cette troisième épreuve de la saison 2022 de Mitjet International. Du haut de ses 16 ans, de ses deux victoires et de ses quatre autres podiums, Romain Favre (VPS Racing) arrivera dans le Tarn en tête du classement général et du Mitjet Junior Challenge, quelques points devant Povilas Jankavicius (Arctic Energy) dont la première victoire de la saison, à Magny-Cours, lui a donné des ailes.

La catégorie Gentleman sera plus ouverte que jamais avec plusieurs pilotes – Jérémy Lourenço, le local de l’étape Sébastien Loiret-Fournier, Alexandre Guesdon et Le Tone – désireux de profiter de l’absence de Sébastien Seveau, 3e du général et leader Gentleman, pour se montrer aux avant-postes.

Coupe Caterham 420R : duel de génération

La Coupe Caterham 420R retrouve le circuit d’Albi dans le cadre du 78ème Grand Prix de « la ville rouge ». Pas moins de 38 voitures sont attendues sur le tarmac occitan, où performance devrait rimer avec spectacle, tant les petits bolides anglais ravissent le public depuis plusieurs années. Toujours équipée d’un moteur développant 175 chevaux, d’une boite séquentielle SADEV 6 rapports et d’un poids n’excédant pas 500 kg, la Caterham 420R est un formidable manège à sensations, pour grands (et courageux) enfants. Pour ce troisième round du championnat 420R, la jeunesse compte bien continuer à triompher avec deux victoires au Paul Ricard pour Mathys Jaubert (17 ans, Palmyr) lors du premier meeting et des succès pour David Leguem (22 ans, CDF Racing) et Jérémy Azar (22 ans, Rossel Sport) en Espagne, sur le circuit de Valencia. Mais les expérimentés Henri Bizet (Palmyr, 6 fois champion), Eric Moussier (Team CCF) ou Alexandre Pinto (St Eloi) comptent bien se mêler également à la lutte pour la victoire.

Communiqué Pôle Presse FFSA

Le 78ème Grand Prix d’Albi marquera la mi-saison du Championnat de France FFSA GT

Le 78ème Grand Prix d’Albi sera l’occasion d’atteindre le cap de la mi-saison pour le Championnat de France FFSA GT, une épreuve que tous les concurrents attendent avec impatience.

Grand Prix d’Albi, diversité des disciplines pour un spectacle garanti !

Le circuit du Tarn implanté depuis des années sur la commune du Sequestre est revenu au calendrier du Championnat de France FFSA GT en 2020, marquant son retour après une absence de 7 ans pour accueillir la crème du GT français.

Ce tracé qui serpente autour de l’aérodrome local offre un défi technique intéressant pour les compétiteurs, un circuit à l’ancienne comme aiment le rappeler les pilotes qui tutoient les échappatoires en herbe et sautent à vive allure de virages en chicanes.

Le Grand Prix d’Albi est la course hôte du Championnat de France FFSA GT, organisé par SRO Motorsports Group dont la recette copiée sur le championnat du GT3, GT World Challenge Powered by AWS, permet d’offrir un spectacle permanent sur toutes les courses de toutes les disciplines. En guise d’épreuves support, Le Trophée Mitjet 2L, la Caterham et le Championnat de France Tourisme (TC France) donneront le change aux spectateurs qui apprécieront les luttes rapprochées et acharnées de ces championnats respectifs.

Des animations inédites pour ce week-end de Grand Prix

  • Parade en ville : Une première pour le Grand Prix d’Albi moderne ! Les concurrents du Championnat de France FFSA GT paraderont dans le centre ville d’Albi avec leurs voitures de course ! Alpine, Mercedes, Aston Martin et bien d’autres voitures d’exception rugiront et feront une halte afin que le public puisse s’en approcher et les découvrir de (très) près !
  • Une exposition et du roulage avec baptême en Supercar sera mis en place au sein du Circuit d’Albi. Venez découvrir, admirer et grimper dans des voitures de renommée pour le 78e Grand Prix d’Albi !

Quelles sont les forces en présence pour Albi ?

En 2021, l’écurie Alésienne CMR avait fait coup double au classement général pour les deux courses programmées sur le week-end. L’équipage composé de Stéphane Lémeret et Matéo Herrero s’était imposé lors de la première course (Silver), Rudy Servol et Nicolas Prost avaient enlevé la deuxième (Pro-Am) !

Cette année, les leaders de la catégorie Pro/Am sont Nicolas Prost et Rudy Servol qui sont toujours dans l’Alpine de l’équipe CMR, elle-même qui mène également le classement des teams de la catégorie Pro/Am. Mais rien n’est joué… l’équipage Olivier Jouffret / Eric Tremoulet (Team JOUFFRUIT by VicTEAM – Mercedes-AMG GT4) n’accuse qu’un petit point de retard. Eux-mêmes devancent également d’une seule unité le duo Julien Piguet / Alban Varutti (AVR-AVVATAR – Porsche 718 Cayman GT4 RS Clubsport), autant dire que l’attribution des titres est encore lointaine !

Du côté de la catégorie Silver, l’an passé, le duo Lémeret / Herrera ont hissé leur Alpine sur la plus haute marche du podium pour la première course, quand Evrard / Buret imposent leur Mercedes-AMG GT4 pour le compte du team AKKA-ASP (aujourd’hui renommé AKKODIS ASP Team).

Au classement général des pilotes, le duel est aussi très serré, et c’est une égalité parfaite entre Roee Meyuhas / Erwan Bastard sur l’Audi R8 LMS GT4 du Saintéloc Racing et Thomas Drouet / Paul Evrard sur la Mercedes-AMG GT4 du AKKODIS ASP Team avec 67 points chacun. Enzo Joullié et Hugo Chevalier sur la Mercedes-AMG GT4 du AKKODIS ASP Team sont distancés à 17 unités.

Enfin, pour la catégorie Am, l’an passé l’Alpine du Bodemer Auto avec Rédélé / Coubard et Hamon / Huteau sur l’Audi R8 du Team Fullmotorsport s’étaient illustrés lors des deux courses. Cette saison, le classement est mené par Laurent Coubard et Jean-Charles Rédélé justement sur l’Alpine du Bodemer Auto qui totalisent 79 points, une avance de 14 points sur leurs poursuivants, Florent Grizaud / Kevin Jimenez dans une Aston Martin Vantage AMR GT4 du GPA Racing. On retrouve ensuite à 23 longueurs des leaders, le duo Michaël Blanchemain et Christophe Hamon qui emmènent une Audi R8 LMS GT4 du Team Fullmotorsport.

En ce qui concerne ce week-end sous le signe de la compétition pour le 78ème Grand Prix d’Albi, les festivités et la convivialité ne sont pas oubliées, puisqu’une grande parade sera organisée dans les rues de la ville d’Albi avec tous les concurrents et les voitures du FFSA GT.

Ce sera l’occasion d’approcher les pilotes et les voitures sur l’esplanade de la cathédrale, cette parade débutera du circuit le vendredi 24 juin à partir de 18h30. Vous êtes conviés à la séance de dédicaces des pilotes pour découvrir de plus près les 40 voitures parmi les 7 constructeurs engagés comme Aston Martin, Alpine, BMW, Porsche, Mercedes, Audi et Toyota !

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous accueillons à nouveau l’élite du sport automobile national en organisant ce 78ème Grand Prix d’Albi. Le niveau sportif en Championnat de France est incroyable en ce moment et nous avons pris soin de mettre en place un superbe dispositif au sein du Circuit, cela promet un événement de grande qualité pour notre public »

Gregor Raymondis, Directeur du circuit d’Albi

GP Camions de Nogaro : retour gagnant pour Téo Calvet

Absent des premières manches de Championnat de France Camions FFSA cette année pour se concentrer sur l’Europe, Téo Calvet est quand même venu à Nogaro, troisième épreuve du calendrier, pour disputer sa course à domicile. Retour gagnant pour le champion de France en titre qui arrache la victoire sur le fil face à José Eduardo Rodrigues. Le leader du général, Thomas Robineau se classe 3e du Grand Prix.

Téo Calvet #20 a fait son retour dans le paddock du Championnat de France Camions FFSA à l’occasion du Grand Prix Camions de Nogaro 2022. Annoncé comme le grand favori, ce dernier a assumé ce statut. Malgré un abandon suite à une casse mécanique, Téo Calvet est parvenu à arracher la victoire finale. Il s’est battu avec José Eduardo Rodrigues jusqu’à la quatrième et dernière manche du week-end.

Le leader du classement général, Thomas Robineau #3, n’est pas parvenu à s’imposer à Nogaro. Cependant, il est le seul à être monté sur tous les podiums (quatre fois troisième). Un résultat qui lui offre un peu d’air au provisoire. Le triple champion de France (2014-15-16) va quand même devoir se méfier de la montée en puissance de José Eduardo Rodrigues qui s’empare de la deuxième place au classement pilotes. Il semblerait que la lutte pour le titre se joue entre ces deux hommes.  

Au pied du podium, on retrouve Raphaël Sousa #21. Moins à l’aise qu’à Charade où il avait décroché son premier podium en Grand Prix, il s’est tout de même montré extrêmement régulier. Ses performances lui permettent d’être bien installé à la 4e place du classement pilotes. Seulement septième dans le Gers, Yorick Montagne #24  a vécu un week-end cauchemardesque. Aucun podium et deux abandons font qu’il perd sa deuxième place au profit de José Eduardo Rodrigues. Mais surtout, il voit revenir dans son rétroviseur Raphaël Sousa (un point les sépare). Même son de cloche pour Lionel Montagne #4, père et coéquipier de Yorick. L’ancien pilote de rallye ne termine que 5e du Grand Prix alors qu’on l’attendait mieux placé. Heureusement une victoire dans la manche 4 permet à l’équipe Aravi d’aborder la deuxième partie de saison avec optimisme.

Il faut saluer la performance de Lucas Rivals #15 (6e). L’Albigeois se place au milieu des cadors du Championnat avec une machine légèrement en retrait. Comme Raphaël Sousa, il engrange de gros points. Une mention spéciale également à Anthony Robineau #33 (9e) qui disputait seulement son deuxième GP à Nogaro (il n’a pas pu rouler au Castellet lors de la manche inaugurale). Le cousin de Thomas commence à prendre la mesure de son camion et donc la confiance. Il s’est offert un top 5 dans la course 2, son meilleur résultat de la saison. Sa marge de progression semble importante. De bon augure pour l’avenir.

Après les années 2020 et 2021 compliquées, l’édition 2022 du Grand Prix Camions de Nogaro a retrouvé une affluence plus conforme à ses ambitions. 22.800 spectateurs ont bravé un week-end de canicule devenue historique avec les 42° (48° en ressenti) le samedi après-midi.

Le top 3 des quatre courses du week-end ci-dessous

Course 1 Championnat de France camions :
1. Téo Calvet (#20 – FREIGHTLINER), Team Buggyra Racing
2. José Eduardo Rodrigues (#38 – MAN), Team Reboconort
3. Thomas Robineau (#3 – MAN), Team Robineau

Course 2 Championnat de France camions :
1. José Eduardo Rodrigues (#38 – MAN), Team Reboconort
2. Lionel Montagne (#4 – RENAULT Trucks T), Team Aravi
3. Thomas Robineau (#3 – MAN), Team Robineau

Course 3 Championnat de France camions :
1. Téo Calvet (#20 – FREIGHTLINER), Team Buggyra Racing
2. José Eduardo Rodrigues (#38 – MAN), Team Reboconort
3. Thomas Robineau (#3 – MAN), Team Robineau

Course 4 Championnat de France camions :
1. Lionel Montagne (#4 – RENAULT Trucks T), Team Aravi
2. Téo Calvet (#20 – FREIGHTLINER), Team Buggyra Racing
3. Thomas Robineau (#3 – MAN), Team Robineau

Top 10 du Grand Prix Camions de Nogaro :
1. Téo Calvet (Freightliner) : 49 points
2. José Eduardo Rodrigues (MAN) : 47 points
3. Thomas Robineau (MAN) : 40 points
4. Raphaël Sousa (Freightliner) : 28 points
5. Lionel Montagne (Renault) : 27 points
6. Lucas Rivals (Renault) : 16 points
7. Yorick Montagne (Renault) : 16 points
8. Ivan Rodrigues (MAN) : 15 points
9. Anthony Robineau (MAN) : 10 points
10. José Sousa (Renault) : 10 points

Le quatrième Grand Prix Camions de la saison 2022 se tiendra sur le mythique circuit du Nürburgring en Allemagne, du 15 au 17 juillet.Retrouvez tous les résultats sur www.coursesdecamions.fr

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo Xavier Martin

Du beau monde à Nogaro pour la 3e manche du Championnat de France Camions FFSA

Le paddock du Championnat de France Camions FFSA se rend ce week-end (18 & 19 juin) à Nogaro pour y disputer la troisième manche du calendrier 2022. Ce Grand Prix s’annonce très disputé avec au moins six pilotes capables de se disputer le podium final.

Thomas Robineau (#3-MAN) arrive en terre gersoise avec le plein de confiance après avoir maîtrisé le début de saison. Deuxième au Castellet puis à Charade, le Manceau sera logiquement l’un des favoris de cette troisième manche du Championnat de France Camions FFSA 2022. Le leader du général tentera d’y remporter son premier GP de la saison.

Du côté de chez Aravi Racing il va falloir redresser la barre après un week-end difficile en Auvergne. Yorick Montagne (#24-Renault) y a perdu la tête du général au profit de Robineau. Le pilote Renault a connu un meeting mitigé malgré deux podiums dont une victoire. Son père et coéquipier, Lionel, a été très malchanceux avec un départ en fond de grille suite à un problème technique et deux abandons pour la même raison. L’ancien pilote de rallye sera donc surmotivé pour décrocher un bon résultat.

Raphaël Sousa #21 sera à surveiller de près. Troisième du Grand Prix de Charade (son premier podium au général d’un GP), le jeune pilote de 25 ans aura à cœur de réitérer cette performance. Et pourquoi ne pas rêver d’une première victoire dans l’une des manches du week-end. Il faudra également garder à un œil sur José Eduardo Rodrigues (#38-MAN), seul étranger engagé dans le Championnat de France. Le Portugais monte en puissance. A la surprise générale, c’est lui qui s’est imposé à Charade, sur un tracé qu’il ne connaissait pas.

Un autre pilote se sait très attendu à Nogaro. Téo Calvet (#20-Freightliner) fait son retour dans le Championnat de France. Pour cette saison 2022, ce dernier a fait le choix de se concentrer uniquement sur l’Europe. Mais le Toulousain ne pouvait pas manquer l’occasion de piloter à domicile, sur un tracé qui lui tient particulièrement à cœur. C’est ici qu’il a remporté sa première course en 2017, à 16 ans seulement. Il sera logiquement le favori pour la gagne ce week-end.

Pour varier les plaisirs, les visiteurs pourront aussi assister aux courses des Legends Cars Cup, de la Sprint Cup by Funyo et à la parade des camions de course en ville le vendredi à 19h. En plus de la compétition, les 200 camions décorés sélectionnés participent à la fête. Exposition tout le week-end et deux parades : défilé le samedi soir dans les rues de Nogaro et un autre le dimanche après-midi sur le circuit.

Rendez-vous ce week-end sur le Circuit de Nogaro pour vivre la troisième épreuve du Championnat de France Camions FFSA 2022 !

Tous les résultats seront à suivre sur le site officiel www.coursesdecamions.fr Informations et billetterie sur www.circuit-nogaro.com

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo Xavier Martin

Autocross et Sprint Car à Elne: Résumé Championnat

Elne, une édition explosive ! Les épreuves du Sus sont réputées pour leur lot de surprises, mais cette édition 2022 restera remarquable de par l’intensité des batailles que se sont livrées les plus de 200 pilotes réunis sur le circuit St Martin. 

SPRINT GIRLS : CHEVILLON domine, HOLLEY se rassure et POULAIN s’affirme. Elisa CHEVILLON (ROSCROSS) s’élançait en pôle de la finale aux côtés de Mendy HOLLEY (SQUAL’CAR) et Jessye MURAT (G-SPEED). Lola POULAIN, parti depuis la troisième ligne réussie à conclure une superbe finale et déborde ainsi les autres concurrentes pour terminer sur la troisième marche de cette finale derrière Elisa CHEVILLON et Mendy HOLLEY. Cette dernière, vice-championne de France, signe enfin son premier podium cette saison.

MAXI TOURISME : Après une casse de boite de vitesse Samedi, Guillaume LEDUC (PEUGEOT 206) pensais bien mettre un terme à son weekend. La solidarité des pilotes a encore joué et c’est Sébastien MERCIER (PEUGEOT 208) qui a pu le dépanner. Stéphane GENET (PEUGEOT 208) s’élançait en pôle position de cette finale aux cotés de Sébastien MERCIER et Anthony LANOE (POLO). Guillaume LEDUC partageait la deuxième ligne avec Freddy POULAIN (RENAULT CLIO 4). Anthony LANOE s’impose devant Stéphane GENET et Guillaume LEDUC. 

BUGGY 1600 : Auteur d’un weekend parfait, Alexandre THEUIL (ZEDEK) s’offrait la pôle de la finale. Arnaud MARTIN (PETERS) et Paul-Mathieu FAUCONNIER (CAMOTOS) complétaient cette première ligne. Thomas CHRISTOL (CAMOTOS) et Maxime BROSSAULT (ALFA RACING) étaient sur la deuxième ligne. Après une finale à rebondissement, Thomas CHSITOL s’impose après avoir débordé Alexandre THEUIL dans le dernier tour. Paul Mathieu FAUCONNIER termine troisième, en signant un nouveau podium, il se relance dans la course au titre.  

Super SPRINT : Tout est possible dans cette division folle. Loic MAULNY (ROSCROSS), Sébastien SALANON (CAMOTOS) et Cyril LE BRUN occupaient la première ligne de la finale, tandis que Yoann GILLOUIN (Will’Oz) et Vincent PRIAT (MYGALE) se positionnait en deuxième ligne. Auteur d’un superbe départ, el Normand, Loic MAULNY prend le commandement des opérations, Cyril LE BRUN sort 2 mais se fait déborder par Yoann GILLOUIN. Dans un rythme d’enfer, les pilotes s’offrent une bagarre folle. Tony LHOMOND (G-SPEED) parti depuis la troisième ligne s’offre une belle troisième place. 

SUPER BUGGY : Le Vendéen Sébastien BOUCARD (ORT4), Axel TEYGNIER (ALFA RACING) et Geoffrey LEJEUNE (FAST&SPEED) étaient présent sur la première ligne de la finale tandis que Germain BOUCE (ALFA RACING) et Dany LEVEQUE (FAST&SPEED) se positionnaient en deuxième ligne de cette finale. Un premier accrochage impliquant 6 Super Buggy oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge. Sur le deuxième départ, Germain BOUCE prend le meilleur envol et finit par s’imposer devant Axel TEYGNIER qui se rassure après un début de saison compliqué. Dany LEVEQUE complète ce podium et montre qu’il est toujours dans le match et qu’il va falloir compter avec lui cette saison. 

Prochain RDV : BOURGES 18-19 Juin 2022

Classement :

SPRINT GIRLS :

1)    Elisa CHEVILLON (243 pts)

2)    Lola MORETON (188 pts)

3)    Mendy HOLLEY (182 pts)

MAXI TOURISME :

1)    Anthony LANOE (220 pts)

2)    Stéphane GENET (218 pts)

3)    Freddy POULAIN (192,5 pts)

BUGGY 1600 :

1)    Damien CREPEAU (201,5 pts)

2)    Alexandre THEUIL (192 pts)

3)    Paul-Mathieu FAUCONNIER (185 pts)

SUPER SPRINT :

1)    Loïc MAULNY (214 pts)

2)    Yoann GILLOUIN (191,5 pts)

3)    David MEAT (183,5 pts)

SUPER BUGGY :

1)    Axel TEYGNIER (170 pts)

2)    Sébastien BOUCARD (166 pts)

3)    Germain BOUCE (161 pts)

Communiqué Pôle Presse FSSA

Autocross et Sprint Car à Elne : Présentation Championnat

C’est déjà la quatrième épreuve de cette saison pleine de surprise. Avec plus de 200 pilotes, l’épreuve d’Elne-Ortafa offrira un spectacle sensationnel. 

SPRINT GIRLS : Après la surprise de la dernière épreuve, les cartes sont rabattues sur cette division 100% féminine. Même si Elisa CHEVILLON (ROSCROSS) reste leader de cette division, l’écart avec Lola MORETON (CAMOTOS) se réduit quelque peu. Marianne PARTHENAY (CAMOTOS) quant à elle fait fondre l’écart avec Lola depuis sa dernière victoire. On attend beaucoup de Chloé LEROY (ROSCROSS), Mendy HOLLEY (SQUAL’CAR), Léa POSTERLE (SPEED CAR), Jessye MURAT (G-SPEED) qui ne sont pas a leur niveau habituel depuis le début de saison. 

MAXI TOURISME : encore du beau monde ce weekend. Ils seront treize pilotes engagés dans cette division des voitures quatre roues motrices. Stéphane GENET et sa Peugeot 208 voudront confirmer leur rang de leader du classement général tandis que Freddy POULAIN (RENAULT CLIO) qui connait désormais le chemin de la victoire voudra confirmer. Anthony LANOE, le pilote de la POLO veut retrouver son rang, qu’il a perdu suite à l’accrochage de St Vincent. Il faudra rajouter à ces prétendants, la pige de Sébastien MERCIER (PEUGEOT 208), la deuxième sortie de Thierry ROCHEREAU (CITROEN C3). Francis GARCIA (PEUGEOT 206) sera le local de l’étape, l’habitué des podiums sera à surveiller ce weekend. 

BUGGY 1600 : Damien CREPEAU (PROPULSION) après sa victoire à ST Vincent occupe la tête du classement général provisoire devant Tony FEUILLADE (ALFA RACING) et Julien PRIME (ALFA RACING). Pour autant, Paul-Mathieu FAUCONNIER (CAMOTOS) sera un client à suivre tout comme Florian GUILLINY (PETERS) qui doit absolument se sortir de cette mauvaise passe. Adrien BROGNARA fera partie des locaux de cette épreuve, le pilote SPEED-CAR peut tout à fait l(emporter ce weekend tandis que Kevin NAVAIL (MMS) a lui montrer de quoi il était capable à St Vincent. Maxime PEREZ et son châssis GRR seront à suivre ce weekend, l’ultra-local de l’étape continue le développement de sa toute nouvelle monture. Champion de France en titre, Thomas CHRISTOL (CAMOTOS) vient pour se mettre en jambe avant le début de sa campagne Européenne. 

SUPER SPRINT : 3, 2,1 on recommence. Solide leader de la division, David MEAT n’apparaitra plus sur la scène nationale avant le mois d’octobre prochain. Les cartes sont ainsi redistribuées et Loïc MUALNY continuera sa quête d’un nouveau titre au volant de son fidèle ROSCROSS tandis qu’Olivier BARRE (G-SPEED) fera tout pour ne pas laisser MAULNY s’échapper. Avec 30 pilotes au départ ce weekend, ils seront nombreux à vouloir s’emparer de la victoire. On le sait, les épreuves du SUD et leurs pilotes réservent de belles surprises, c’est pour cela qu’il faudra notamment garder un œil attentif sur Julien SEVILLE (2JS) ou Sébastien SALANON (CAMOTOS). 

SUPER BUGGY : Gilles LABROSSE reste en tête du classement général mais ne dispose que de quatre points sur le Vendéen, Sébastien BOUCARD (ORT4). Olivier BREUILLY, troisième du classement général provisoire est absent ce weekend. Après sa victoire à St Vincent, Anthony LANOE poursuit l’aventure au volant du TRACKLINE, tandis que Jérôme PLANTIER (PETERS) fera son retour. David VIAROUGE (MAC) va tenter de se remettre dans le rythme du Championnat de France tandis que Germain BOUCE continuera l’apprentissage du Mitsubishi Turbo. 

Horaires :

– SAMEDI 21 Mai : 

Warm-Up à partir de 8h00

Essais Chronométrés à partir de 9h30

Manche qualificatives A et B à partir de 13h30

 – DIMANCHE 22 Mai : 

Manche qualificative C à partir de 8H30 

Demi-finales à partir de 11h30

Suite des demi-finales à partir de 13h30 

Finale à partir de 15h30 

L’ensemble des courses seront à suivre en direct sur Youtube sur notre chaîne OFACTV à partir de 9h15 le Samedi

Classement :

SPRINT GIRLS :

1)    Elisa CHEVILLON (169 pts)

2)    Lola MORETON (136 pts)

3)    Marianne PARTHENAY (131,5 pts)

MAXI TOURISME :

1)    Stéphane GENET (154 pts)

2)    Freddy POULAIN (145,5 pts)

3)    Anthony LANOE (144 pts)

BUGGY 1600 :

1)    Damien CREPEAU (170,5 pts)

2)    Tony FEUILLADE (137,5 pts)

3)    Julien PRIME (128 pts)

SUPER SPRINT :

1)    David MEAT (183,5 pts)

2)    Loïc MAULNY (148 pts)

3)    Olivier BARRE (135,5 pts)

SUPER BUGGY :

1)    Gilles LABROSSE (128,5 pts)

2)    Sébastien BOUCARD (124 pts)

3)    Olivier BREUILLY (111,5 pts)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo ADECOM

Championnat de France Auto-cross après Saint Junien

Après un départ de saison à MAURON sous le soleil breton, où nos espoirs ont particulièrement souffert, Léa deux accrochages, Etan deux accrochages seul Jeoffrey sauve l’honneur avec une 4° place en finale ;  le championnat continu sous la pluie à Saint Junien (près de Limoges).

Nos espoirs ne déméritent pas, malgré la qualité de la concurrence comme en témoignent leurs résultats :

 Léa POSTERLEEtan PEPUJOLJeoffrey CALMETTES
Essais chrono4666
Manche A283
Manche B264
Manche C235
½ finale354
Finale354
Championnat de France6103

Prochaine épreuve, Sant Vincent des Landes, encore en Bretagne ; nous attendons des résultats à la hauteur de la valeur de nos pilotes.